Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeaux russe et européen

    Moscou donne les raisons des tensions entre l’Occident et la Russie

    © Sputnik . Vladimir Sergeev
    Russie
    URL courte
    25843

    Les divergences entre les pays occidentaux et la Russie s’expliquent par leur volonté de préserver leur leadership dans le monde, selon le ministre russe des Affaires étrangères.

    La volonté des pays occidentaux de conserver leurs positions dominantes dans le monde est à l'origine de leurs divergences avec la Russie, estime le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

    «La cause principale tient en l'intention de plusieurs États occidentaux de préserver à tout prix leurs positions de leadership sur la scène internationale, de continuer à imposer leur volonté et leurs valeurs à tous et partout, ainsi qu'à résoudre leurs propres problèmes aux dépens d'autres membres de la communauté mondiale», a-t-il déclaré dans une interview accordée au quotidien espagnol El Pais.

    M. Lavrov a ajouté que ces sentiments étaient particulièrement forts chez la classe politique américaine, qui refuserait obstinément de reconnaître les réalités objectives de l'ordre politique multipolaire en train de se former et qui continuerait de considérer les États-Unis comme la force mondiale prédominante à laquelle chacun devrait obéir.

    «En conséquence, la politique étrangère indépendante de la Russie et notre position souveraine sur des questions d'actualité cruciales sont considérées comme une menace pour la domination mondiale des États-Unis et de l'Occident en général. D'où le recourt actif à des sanctions économiques unilatérales et à d'autres instruments dissuasifs: depuis l'intensification de l'activité militaire près de nos frontières jusqu'à une campagne médiatique antirusse sans précédent», a conclu le ministre.

    Lire aussi:

    Nouvel ordre mondial: quand l’Institut Montaigne dicte sa stratégie à la France
    Création de «foyers de tensions» comme moyen de survivre pour les USA?
    Lavrov explique ce qui peut provoquer une catastrophe «globale»
    Tags:
    divergences, Sergueï Lavrov, Occident, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik