Ecoutez Radio Sputnik
    Президент РФ Владимир Путин во время полевого смотра войск после окончания основного этапа военных маневров Восток-2018

    Vladimir Poutine nomme la plus riche nation du monde

    © Sputnik . Sergey Guneev
    Russie
    URL courte
    4117114

    Intervenant lors du Forum de coopération interrégionale entre la Russie et le Kazakhstan, le Président russe a pointé quelle nation, selon lui, possédait le plus grand nombre de trésors.

    Lors de la 15e édition du Forum de coopération interrégionale entre la Russie et le Kazakhstan, Vladimir Poutine a nommé la plus riche nation de la planète.

    «Bien sûr qu'il y a des itinéraires attirants, dont Rome, Paris et d'autres grandes villes, encore Venise, etc. Nous avons Saint-Pétersbourg du même niveau, pas moins, même mieux en quelque sorte», a-t-il lancé dans la ville kazakhe de Petropavlovsk qui a cette année accueilli le forum.

    Et de poursuivre:

    «Mais la variété de la nature que possèdent la Russie et le Kazakhstan n'existe nulle part ailleurs dans le monde. C'est absolument évident. À cet égard, nous sommes les gens les plus riches sur cette planète, sans aucune exagération. Il faut profiter de cette vague pour promouvoir nos pays et pour développer l'économie».

    Le Président a en outre estimé important d'encourager l'intérêt des gens à visiter des endroits emblématiques en Russie et au Kazakhstan, ainsi que sur l'ensemble des territoires de la Communauté des États indépendants (CEI).

    Il a proposé de développer des itinéraires touristiques dédiés au 75e anniversaire de la Grande Guerre patriotique et des croisières en mer Caspienne.

    Lire aussi:

    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    «Fumée jaune», propagation… Réflexions d'un ancien pompier sur le sort de Notre-Dame
    Le RAID déployé à Lourdes, une personne blessée lors d'une prise d'otages
    Tags:
    peuple, biens, trésor, Vladimir Poutine, Kazakhstan, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik