Ecoutez Radio Sputnik
    Des militaires ukrainiens en position à l'est de Marioupol, un port sur la mer d'Azov

    Pour le Kremlin, l’appel de Kiev à l’Otan sert les «intérêts préélectoraux» de Porochenko

    © AP Photo / Vadim Ghirda
    Russie
    URL courte
    Provocation de navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch (50)
    14182

    L’appel du Président ukrainien Piotr Porochenko à l’Otan pour déployer des navires de l’Alliance dans la zone de l’incident dans le détroit de Kertch est une provocation en prévision de la présidentielle en Ukraine, selon le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

    Le Kremlin considère comme une provocation l'appel lancé par Piotr Porochenko à l'Otan lui demandant d'être prête à envoyer ses navires en mer d'Azov, a déclaré le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, qualifiant de «négative» l'attitude du Kremlin envers cette initiative.

    «La façon même de poser la question vise certainement à provoquer de nouvelles tensions, à poursuivre une politique provocatrice ayant à sa base les intérêts préélectoraux du Président Porochenko en matière de politique intérieure», a indiqué M.Peskov.

    Il a refusé de commenter une possible réponse de Moscou à l'entrée éventuelle de navires de l'Otan en mer d'Azov.

    «Des raisonnements éventuels là-dessus sont mal à propos», a-t-il souligné.

    Dans une interview accordée au tabloïde allemand Bild de ce jeudi 29 novembre, Piotr Porochenko a déclaré qu'il comptait sur l'aide de l'Otan suite à l'incident dans le détroit de Kertch.

    «Nous espérons que l'Otan sera désormais prête à transférer des navires de guerre dans la mer d'Azov afin d'aider l'Ukraine à en assurer la sécurité», a-t-il déclaré.

    Une réponse de l'Otan n'a pas encore suivi, tandis que la chancelière allemande Angela Merkel a précisé à Kiev qu'une «solution militaire était impossible».

    Dans la matinée du 25 novembre, trois navires de la Marine ukrainienne ont violé la frontière maritime russe, effectuant des manœuvres dangereuses et refusant d'exécuter les ordres des gardes-côtes. L'incident naval s'est produit au niveau du détroit de Kertch, qui sépare la mer d'Azov de la mer Noire.

    Les gardes-côtes russes ont dû avoir recours aux armes pour arrêter les vaisseaux ukrainiens. La Russie a ouvert une enquête pénale à la suite de la violation de sa frontière nationale, alors que le Président ukrainien Piotr Porochenko a promulgué un décret, approuvé par le Parlement ukrainien, instaurant la loi martiale dans certaines zones du pays pour une durée de 30 jours à dater du 28 novembre.

    Vladimir Poutine a qualifié l'incident de provocation «sans doute organisée par les autorités actuelles, y compris par le Président qui agit à l'approche de l'élection présidentielle en Ukraine en mars prochain».

    Dossier:
    Provocation de navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch (50)

    Lire aussi:

    Incident en mer Noire: la rencontre Poutine-Trump pourrait être annulée?
    Poutine explique en quoi la provocation en mer Noire pourrait profiter à Porochenko
    Le Kremlin réagit à la possible annulation de la rencontre Poutine/Trump
    Tags:
    navires, Kremlin, OTAN, Dmitri Peskov, Piotr Porochenko, mer d'Azov
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik