Ecoutez Radio Sputnik
    Un avion de la compagnie S7

    Les passagers de cet avion russe ont eu chaud, même trop chaud!

    © Sputnik . Marina Lisceva
    Russie
    URL courte
    4321

    Ce voyage en avion a viré au cauchemar pour les passagers. La température à bord d'un appareil qui effectuait un vol intérieur en Russie a atteint, selon les médias russes, 50°C en raison d'une climatisation défectueuse.

    Les passagers d'un vol intérieur en Russie ont eu chaud. Au sens propre du terme. En effet, leur avion qui réalisait le 2 décembre dernier un vol entre Novossibirsk, en Sibérie occidentale, et Iekaterinbourg, dans l'Oural, a connu un problème de climatisation dont le système est tombé en panne en plein vol. La température a immédiatement grimpé, rendant l'air irrespirable, ont indiqué des journalistes du site ouralien E1 qui se trouvaient dans l'avion. Elle avoisinait les 50°C, ont-ils affirmé.

    Les problèmes des passagers ont commencé bien avant leur embarquement. En effet, avant de connaître la chaleur, ils ont dû faire face à un froid intense. Alors qu'ils attendaient un passager, le chauffeur de la navette a refusé de fermer les portes de son véhicule tandis qu'il faisait —25°C dehors.

    En montant dans l'appareil, les passagers étaient sur le point de pousser un soupir de soulagement, comprenant que maintenant ils étaient bien au chaud. Plaisir de courte durée lorsqu'ils ont réalisé qu'il faisait en fait trop chaud dans l'avion.

    «Quand nous sommes montés dans l'avion, l'air du système de ventilation était à une température absolument inacceptable. J'ai approché la main et j'ai eu une sensation de brûlure. L'air qui s'échappait du système devait être à 45 ou 50°C», a affirmé, selon le site, le chanteur Vladimir Chakhrine, membre du groupe de rock russe Tchaïf qui faisait partie des passagers.

    En outre, l'avion est resté une demi-heure sur le tarmac avant de commencer à rouler sur la piste.

    «Qui plus est, ça sentait le brûlé dans la cabine», a-t-il ajouté, cité par E1.

    Certains passagers ont alors commencé à s'inquiéter et ont même demandé au personnel de bord d'arrêter l'avion. Toutefois, l'avion a décollé. Après vingt minutes de vol, de l'air plus frais a commencé à circuler, mais le soulagement n'a pas duré, car l'air s'est de nouveau réchauffé.

    Le commandant de bord s'est limité à expliquer qu'il s'agissait d'un problème du circuit hydraulique de l'appareil.

    E1 a adressé à la compagnie une demande de commentaire.

    «Des spécialistes sont en train de travailler sur les causes du problème, a indiqué le service de presse de S7 Airlines. Nous étudions attentivement les appels des passagers qui ont pris ce vol. Nous regrettons qu'ils aient dû voyager dans des conditions inconfortables et nous les prions de bien vouloir nous en excuser. Nous proposerons à tous les passagers de ce vol une remise à l'achat de leurs prochains billets de S7 Airlines.»

    Le Comité d'enquête de Russie a entamé une vérification des faits.

    Bien que le voyage fut particulièrement pénible, les passagers ont atterri sains et saufs, et à bon port!

    Lire aussi:

    Allemagne: les passagers remarquent une brèche dans la carlingue de l’avion
    Panne des Boeing en Sibérie: un Airbus aurait-il fait mieux? Avis d’un pilote d’Air France
    «Vol d’enfer»: une passagère menace de tuer l’équipage en plein vol en Australie
    Tags:
    piste d'atterrissage, froid, passager, avion, température, chaleur, Comité d'enquête de Russie, Oural, Ekaterinbourg, Novossibirsk, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik