Ecoutez Radio Sputnik
    L'immeuble de Magnitogorsk touché par une explosion de gaz le 31 décembre 2018

    Poutine arrive à Magnitogorsk où une explosion de gaz dans un immeuble a fait des morts

    © Sputnik . ministère russe des Situations d'urgence
    Russie
    URL courte
    12284

    Vladimir Poutine est arrivé dans la ville de Magnitogorsk où une explosion de gaz survenue dans un immeuble d’habitation dans la nuit de dimanche à lundi a fait au moins 4 morts.

    Le Président Poutine est arrivé dans la ville de Magnitogorsk, dans la région de Tcheliabinsk, où une explosion de gaz dans un immeuble de neuf étages a fait tôt ce matin au moins 4 morts.

    M.Poutine s'est déjà rendu dans la cellule de crise mise en place par les sauveteurs sur les lieux de l'explosion.

    Il entend rencontrer les blessés et les proches des victimes, ainsi que les dirigeants de la région de Tcheliabinsk. Le Président a ordonné de créer une commission gouvernementale pour éliminer les conséquences de l'explosion.

    Une explosion de gaz s'est produite le 31 décembre, vers 4 heures du matin, dans un immeuble de la ville russe de Magnitogorsk, à 1.400 kilomètres à l'est de Moscou. 48 appartements  du deuxième au neuvième étage, où résidaient 120 personnes, se sont effondrés.

    Selon le ministère russe des Situations d'urgence, quatre personnes ont perdu la vie dans l'accident, cinq personnes ont été hospitalisées et de 35 à 40 personnes se trouveraient sous les décombres. Le gouverneur de la région de Tcheliabinsk Boris Doubrovski a annoncé que sept enfants figuraient parmi les personnes portées disparues.

    469 personnes et 66 véhicules participent à l'opération de sauvetage.

    Lire aussi:

    Poutine exprime ses condoléances aux proches des victimes de l'explosion de Magnitogorsk
    Plus d’une dizaine de corps retrouvés dans les décombres après l’explosion de Magnitogorsk
    «Un miracle»: un bébé retrouvé vivant un jour après l’explosion de gaz à Magnitogorsk
    Tags:
    explosion de gaz, ministère russe des Situations d'urgence, Vladimir Poutine, Magnitogorsk, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik