Russie
URL courte
4232
S'abonner

Parler de quelque collusion que ce soit entre Vladimir Poutine et Donald Trump, c’est du domaine de la théorie du complot, selon le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

L'opinion d'après laquelle une collusion existe entre les Présidents russe et états-unien relève de la théorie du complot et n'a rien à voir avec la réalité, estime le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

«C'est du conspirationnisme qui n'a rien à voir avec la réalité», a-t-il notamment déclaré, dans une interview accordée au journal russe Argoumenti i fakty.

Il a ajouté que les États-Unis s'étaient retrouvés dans une situation unique.

«Il y a une scission au sein de la société et du gouvernement et, en résultat, les conditions compliquées dans lesquelles Trump se voit obligé de travailler», a signalé M.Peskov.

Il a ajouté que les menaces des États-Unis d'introduire des sanctions en lien avec le projet Nord Stream 2 n'étaient autre chose qu'une tentative non dissimulée pour s'assurer des avantages concurrentiels pour leur gaz liquéfié, plus cher que le gaz russe. Il a noté que, de cette façon, les Américains cherchaient à contraindre les Européens à acheter leur produit.

Il a également reconnu que la Russie ne possédait pas de leviers capables de forcer les États-Unis à renoncer à leur politique de sanctions à l'égard de la Russie, et que la pression américaine sur cette dernière restait sans résultat.

«Bien que les États-Unis soient la plus grande économie mondiale, ils n'ont pas d'instruments à même d'obliger la Russie à renoncer à sa politique souveraine… Les sanctions n'ont rien changé», a-t-il constaté, ajoutant que la Russie ne disposait pas non plus d'instruments pour imposer aux Américains d'abandonner leur politique.

Lire aussi:

Premières images depuis les lieux de l'attaque près des ex-locaux de Charlie Hebdo
En continu: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo, des blessés
Marseille: manifestation contre les nouvelles mesures sanitaires - vidéo
Tags:
sanctions, collusion, Nord Stream 2, Donald Trump, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook