Ecoutez Radio Sputnik
    un Boeing 737

    Ce que l’on sait sur le détournement d’un vol intérieur russe (vidéo)

    © Sputnik . Наталья Селиверстова
    Russie
    URL courte
    3217

    Un Boeing 737 de la compagnie aérienne russe Aeroflot faisant la navette entre les villes russes de Sourgout et Moscou a atterri mardi d’urgence à l'aéroport de Khanty-Mansiisk. Pendant le vol, un passager avait exigé de détourner l’avion vers l’Afghanistan et, menaçant de posséder des armes, a tenté de pénétrer dans le cockpit.

    Le vol SU1515 de la compagnie aérienne russe Aeroflot a décollé mardi de la ville de Sourgout à destination de Moscou. Cependant, peu après le décollage, l’appareil a changé de cap au niveau de la localité d'Iougorsk. Le Boeing 737 avec 69 passagers ainsi que sept membres d’équipage à bord a finalement atterri d’urgence à l'aéroport de Khanty-Mansiisk.

     

    Il s’est avéré qu’un homme en état d'ébriété avait menacé les personnes à bord en déclarant posséder une arme. Il a exigé de détourner l’avion vers l’Afghanistan et tenté de pénétrer dans le cockpit.

    Cependant, l’équipage a réussi à persuader le passager qu’il était nécessaire que l'avion se ravitaille à Khanty-Mansiisk. Une fois au sol, le Boeing 737 a été encerclé par les forces de l’ordre. Elles ont arrêté l’homme en question.

    La vidéo de l’atterrissage a été filmée par des témoins et postée sur YouTube.

    Le Comité d’enquête a ouvert une procédure pénale en vertu de l’article sur  «le détournement d'aéronef sous la menace de violence».

    Au cours de l’intervention des forces de l’ordre aucun passager ni membre d'équipage n’a été blessé, a annoncé Aeroflot.

    Lire aussi:

    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    L’Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l’attaque des deux pétroliers en mer d’Oman?
    Les États-Unis envisagent officiellement le recours à la force militaire contre l’Iran
    Tags:
    avion, vol, Afghanistan, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik