Russie
URL courte
5441
S'abonner

Le drone terrestre militaire Uran-9 destiné à mener des missions de reconnaissance et des opérations antiterroristes en milieu urbain a été mis en service dans l’armée russe, selon le directeur général du groupe Kalachnikov Vladimir Dmitriev.

Le robot militaire Uran-9 est désormais opérationnel dans l'armée russe et subira des modifications compte tenu de l'expérience de son utilisation en Syrie, a annoncé à Sputnik le PDG du groupe Kalachnikov Vladimir Dmitriev.

«Nous achevons la première livraison de robots construits en série. Les Uran sont un bon départ du point de vue scientifique et technique pour le développement de nouveaux produits», a-t-il déclaré dans un entretien à Sputnik.

Selon M.Dmitriev, le système sera perfectionné compte tenu de son expérience au combat en Syrie.

«La Syrie est un excellent terrain d'entraînement permettant de révéler les côtés faibles et forts de toute arme», a-t-il ajouté.

L'Uran-9 a été conçu pour mener des missions de reconnaissance ainsi que des opérations antiterroristes en milieu urbain. Ce drone terrestre est doté de puissants armements à l'aide desquels il est capable de détruire des chars, des canons automoteurs, des blindés et des hélicoptères. Il s'agit en premier lieu de missiles sol-air Igla-S d'une portée de six kilomètres, dont la vitesse d'interception est de 1.440 km/h, et d'un canon de 30 millimètres.

Le véhicule est également armé de missiles antichar Ataka dont l'ogive perce un blindage de 900 millimètres avec une protection dynamique, à une distance de six kilomètres. Les conteneurs des missiles Ataka sont situés des deux côtés de la tourelle du robot.

D'une masse de 12 tonnes, le robot est équipé d'un puissant moteur diesel de 400 chevaux qui lui permet de se déplacer à une vitesse d'environ 35 km/ h. Le véhicule est télécommandé à une distance de trois kilomètres par un signal radio protégé par chiffrement. Mais il peut avancer en système automatique laissant à l'opérateur le choix des cibles. Le contrôle de l'Uran-9 peut également être intégré aux systèmes de bord d'un hélicoptère d'attaque.

Lire aussi:

Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
La situation liée au coronavirus en France va «dans le mauvais sens» dit Castex
Quand un grand requin blanc s’envole à plus de 4 mètres - vidéo
«Sputnik V»: Poutine annonce l'enregistrement du premier vaccin contre le Covid-19 en Russie
Tags:
robot de combat, Uran-9, Kalachnikov, Forces armées russes, Vladimir Dmitriev, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook