Russie
URL courte
Le Concours Andreï Stenine 2019
140
S'abonner

En 2019, à l'occasion du 5e anniversaire du Concours international de photojournalisme Andreï Stenine, des photographes et des rédacteurs en chef de publications mondiales, d’agences photo et d’agences de presse comme The New York Times, Time Magazine, Yonhap, EPA, évalueront les travaux des candidats.

Le Concours international de photojournalisme Andreï Stenine, organisé par l'agence de presse Rossiya Segodnya sous l'égide de la Commission russe des affaires de l'UNESCO, a annoncé la composition de son jury qui comprendra des photographes et des rédacteurs en chef de publications mondiales, d'agences photo et d'agences de presse.

En 2019, les travaux des candidats seront évalués par James Hill, photographe de The New York Times; Peter Bitzer, responsable de l'agence photo laif, leader du marché allemand des médias dans le tourisme et la photographie de presse; Alice Gabriner, qui dirige le Time Magazine; Cho Bo Xi, directeur adjoint de l'agence de presse sud-coréenne Yonhap; le photographe américano-colombien Juan Aredondo, auteur de reportages photographiques sur les droits de l'homme en Amérique du Sud et centrale; Sergueï Ilnitsky, photographe russe de l'agence de presse EPA; Alberto Prina, fondateur et coordinateur du Festival annuel de la photographie éthique à Lodi, en Italie.

Tous les membres du jury sont conscients de «l'importance», de «l'honneur» et de la «responsabilité» de leur position au sein du Concours qui vise à soutenir les jeunes photographes et à attirer l'attention de la société sur les enjeux du photojournalisme contemporain.

«Il est très important de se souvenir des photographes décédés alors qu'ils travaillaient dans des zones de conflit. Pour moi, ce concours est un témoignage digne de l'importance du travail d'Andreï Stenine», estime James Hill, photographe de The New York Times.

Pour Cho Bo Xi, directeur adjoint de l'agence de presse sud-coréenne Yonhap, «la participation à des concours internationaux de photojournalisme en tant que membre du jury est toujours une chance rare et précieuse». «En participant à cet important concours, les jeunes journalistes rendent hommage à Andreï Stenine, alors que son exemple peut les inciter à devenir encore plus courageux et passionnés par leur travail».

Sergueï Ilnitsky a, pour sa part, indiqué qu'«être invité au jury du concours de photojournalisme Andreï Stenine est sans aucun doute un honneur pour moi, mais en même temps, en acceptant, j'ai assumé une très grande responsabilité. Responsabilité envers la mémoire d'Andreï, responsabilité envers la profession de journaliste».

À l'occasion du 5e anniversaire du concours en 2019, les candidats disputeront des prix dans cinq catégories. La liste des catégories de l'année dernière —«Actualités», «Sport», «Ma planète» et «Portrait»- a été complétée par une nouvelle, baptisée «Inspiration». Cette catégorie est destinée aux photos traitant de ce qui a donné une impulsion ou exprime l'inspiration: paysages naturels, images ethniques ou tableaux de genre, ou encore portraits d'enfants ou d'adultes selon des techniques et des styles différents. Les candidats peuvent présenter leurs travaux pour chaque catégorie dans les sous-catégories «Photo unique» ou «Série».

En 2019, les prix du concours seront de 100.000 roubles (environ 1.300 euros) pour la première place, 75.000 roubles (environ 970 euros) pour la deuxième place et 50.000 roubles (environ 650 euros) pour la troisième place dans chaque catégorie. Le grand gagnant du concours Stenine, c'est-à-dire celui qui recevra le Grand Prix, recevra 700.000 roubles (environ 9.000 euros). Tout aussi important: les jeunes photojournalistes auront la possibilité de présenter leurs travaux sur des plateformes russes et internationales, grâce à une tournée d'expositions des lauréats, qui fait déjà partie intégrante du concours et traverse plusieurs dizaines de villes d'Europe, d'Amérique latine, d'Afrique et du Moyen-Orient.

Dossier:
Le Concours Andreï Stenine 2019

Lire aussi:

Une rixe entre militaires et policiers se termine par deux blessés et trois gardes à vue
Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Une rivière en crue emporte un camion dans le Gard – vidéo
Tags:
photojournalisme, Concours international de photojournalisme Andreï Stenine, Rossiya Segodnya, Andreï Stenine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook