Russie
URL courte
2220
S'abonner

Les militaires continuent de désencombrer les abords de la rivière de Boureïa, en Sibérie, qui, suite à l’un des plus importants glissements de terrain survenus dernièrement en Russie, risque d’inonder tout un village.

Les ingénieurs du ministère russe de la Défense ont fait exploser 18 tonnes de TNT pour dégager le chenal de la rivière Boureïa, dans le sud-est de la Sibérie, bloqué après un glissement de terrain, a annoncé la Défense russe.

Pour commencer à déblayer les lieux, les militaires ont fait sauter la roche. Les autorités régionales ont décrété l'état d'urgence et s'occupent d'installer les habitants du village qui risque d'être inondé au printemps, dans d'autres zones.

Au cours des dernières 24 heures, les hélicoptères de l'armée ont livré près de 22 tonnes de substances explosives et de munitions.

«Les troupes du génie ont fait exploser 18 tonnes de TNT pour désencombrer 60 mètres du chenal dans la zone du glissement sur la rive droite», a indiqué le ministère russe de la Défense dans un communiqué, ajoutant que les travaux de désencombrement seront poursuivis.

Un glissement de terrain s'est produit en décembre au niveau de la rivière Boureïa, qui alimente en eau le réservoir homonyme. 34 millions de mètres cubes se sont effondrés d'une butte, coupant l'accès à 28% du volume du réservoir. Le cours d'eau s'est retrouvé perturbé par un barrage qui menaçait d'inondation les villages avoisinants. Le sinistre a été le plus important dans son genre survenu en Russie au cours de ces dernières années.

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Tags:
explosion, inondation, rivières, Boureïa, Sibérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook