Ecoutez Radio Sputnik
    Conseil de sécurité de l'Onu

    L’ambassadeur russe à l’Onu explique les étincelles qui jaillissent au Conseil de sécurité

    © AP Photo / Pablo Martinez Monsivais
    Russie
    URL courte
    3332

    Les propos péremptoires et parfois émotifs que s’échangent les ambassadeurs au Conseil de sécurité de l’Onu tiennent de la différence d’approche des États envers les problèmes discutés et n’ont rien à voir avec les relations personnelles entre eux, selon le représentant permanent de la Russie auprès de l’Onu, Vassili Nebenzia.

    Les joutes oratoires entre les ambassadeurs des pays siégeant au Conseil de sécurité des Nations unies ne participent pas de leurs relations personnelles, mais traduisent les approches différentes de leurs pays envers les problèmes à l'ordre du jour, a annoncé l'ambassadeur russe à l'Onu Vassili Nebenzia lors d'un entretien avec les journalistes en prévision de la Journée du diplomate célébrée en Russie le 10 février.

    «Nos altercations et disputes ne sont pas le résultat de nos relations personnelles qui sont bonnes, humaines et respectueuses. Mais parfois nous parlons de choses principielles et cela dégénère en une confrontation d'opinions qui revêt de telles formes», a-t-il raconté.

    Il a précisé que le bras de fer a lieu quand les parties abordent des questions sur lesquelles les positions sont cardinalement opposées.

    «Les joutes éclatent lors de discussions portant sur certaines questions et elles sont provoquées par la différence d'approche de tel ou tel problème. Parfois des étincelles jaillissent certes au cours de ces joutes car les approches sont parfois diamétralement opposées, la vision et l'évaluation d'une même situation étant différentes», a ajouté le diplomate.

    Il a signalé que «nous [les diplomates russes] sommes obligés de porter notre position à la connaissance de nos partenaires».

    «Nous sommes appuyés par d'autres pays qui partagent grosso modo nos positions, nous ne pouvons que nous réjouir de voir des pays comme l'Afrique du Sud et l'Indonésie parmi les membres non permanents du Conseil de sécurité», a conclu M.Nebenzia.

    Lire aussi:

    Un incendie impressionnant est en cours à Versailles (vidéos)
    Le RAID déployé à Lourdes, une personne blessée lors d'une prise d'otages
    «Fumée jaune», propagation… Un ancien pompier livre sa version de l’incendie de Notre-Dame
    Tags:
    approche, dispute, Conseil de sécurité de l'Onu, Vassili Nebenzia
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik