Ecoutez Radio Sputnik
    Preux russes

    Voltige aérienne: quatre Su-30 font éclore une «fleur céleste» (vidéo)

    © Sputnik . Ramil Sitdikov
    Russie
    URL courte
    17461

    Les pilotes de quatre avions de chasse lourds Su-30 SM de la patrouille acrobatique Russkie Vitiazi (Preux russes) ont exécuté une figure de voltige aérienne, baptisée «fleur céleste», à la base aérienne de Koubinka (région de Moscou). Une vidéo de cette prouesse a été publiée par la chaîne de télévision Zvezda.

    Lors d'un entraînement à la base aérienne de Koubinka (région de Moscou), quatre chasseurs lourds Su-30 SM du groupe de voltige aérienne Russkie Vitiazi (Preux russes) ont exécuté quatre figures d'acrobatie aérienne. La vidéo de l'entraînement a été mise en ligne par la chaîne de télévision Zvezda.

    Après avoir exécuté une montée en flèche, un tonneau et une boucle, les pilotes ont réalisé une figure baptisée «fleur céleste» ou «éclosion dans les airs». Au cours de l'exécution de cette figure, les avions effectuent une montée en altitude d'environ 1.000 m avant de partir dans des directions opposées en formant une «grande fleur».

    Le commandant de la patrouille Andreï Alekseïev a noté l'arrivée de nombreux jeunes pilotes qui ont un peu plus de 20 ans.

    «Nous avons beaucoup de jeunes, c'est l'essentiel. Nous avons avec qui et sur quoi travailler. L'essentiel, c'est que notre œuvre continue», s'est-il réjoui.

    La patrouille acrobatique Russkie Vitiazi a été formée en avril 1991. C'est l'unique groupe de voltige au monde qui exécute des figures d'acrobatie à bord de chasseurs lourds qui sont, de plus, fabriqués en série.

    Lire aussi:

    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    Le préfet de Paris aurait demandé de démuseler les chiens d'attaque pour l'acte 24
    Les ouvriers travaillant à Notre-Dame ont gravement violé une interdiction explicite
    Tags:
    figure, voltige aérienne, Russkie Vitiazi (Preux russes), Koubinka
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik