Russie
URL courte
8770
S'abonner

Lors d'une prospection dans la région du lac Baïkal, un universitaire russe a réussi à découvrir un nouveau minéral jamais trouvé jusqu'à présent dans le monde.

Un chercheur de l'Université fédérale de Sibérie, située à Krasnoïarsk, Guennadi Chvedov, a pour la première fois découvert un nouveau minéral à teneur de nickel, annonce le service de presse de l'Université dans un communiqué.

«La découverte a été officiellement reconnue lors de la réunion de la commission chargée des nouveaux minéraux, de la nomenclature et de la classification de l'Association internationale de minéralogie», indique le communiqué.

Chvedov accompagné de chercheurs autrichiens, américains, canadiens, italiens, allemands et britanniques étudiait des minéraux dans la région du lac Baïkal. Il a d'abord voulu baptiser le minéral découvert baïkalite, en l'honneur du lac, mais ce nom était déjà pris par un autre élément, pas encore reconnu officiellement.

Ainsi, le nouveau minéral a été baptisé ognitite, en l'honneur du massif Ognite découvert il y a cinq ans dans la région d'Irkoutsk lors de la prospection de minéraux de cuivre-nickel-platine.

L'ognitite se rapporte à la classe des sels sulfites. Sa formule chimique pourrait être présentée comme NiBiTe, où le nickel tient 14,85%, le bismuth 52,87% et le tellurium 32,28 %.

Lire aussi:

Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
Un jeune homme tué à coups de couteau et de tesson de bouteille dans le métro de Lyon
Appelés pour des cris et des insultes provenant d’un appartement, les policiers découvrent une drôle de situation
Le nombre journalier de cas de Covid-19 en baisse en France mais toujours au-dessus de 10.000
Tags:
minéral, découverte, Krasnoïarsk, Baïkal
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook