Ecoutez Radio Sputnik
    Témoins de Jéhovah

    La Cour suprême de Russie explique les poursuites engagées contre des Témoins de Jéhovah

    © AFP 2019 MARTIN BUREAU
    Russie
    URL courte
    163329
    S'abonner

    C’est une violation de la loi, et non pas la religion, qui motive les procédures judiciaires engagées contre des Témoins de Jéhovah*, a déclaré le président de la Cour suprême de Russie, Vyacheslav Lebedev, lors d’un séminaire professionnel. Cela fait suite à la condamnation à six ans de prison pour extrémisme d’un membre de cette organisation.

    Le président de la Cour suprême de Russie, Vyacheslav Lebedev, a commenté ce mardi la récente condamnation à une peine de six ans d'emprisonnement pour activité extrémiste de Dennis Kristensen, ressortissant danois et chef de la branche des Témoins de Jéhovah* de la ville russe d'Orel.

    «Cela est présenté comme si ces personnes étaient poursuivies pour leurs activités religieuses. Mais la question n'est aucunement liée à la religion, à la foi. (…) Cette organisation [Témoins de Jéhovah*, ndlr] a mené des activités interdites par la loi», a-t-il notamment indiqué.

    D'après M.Lebedev, la Cour suprême de Russie a déjà examiné la question des Témoins de Jéhovah* et le verdict prononcé contre M.Kristensen ne pourra être révisé que si la loi change.

    Auparavant, Dennis Kristensen, ressortissant danois et chef de la branche des Témoins de Jéhovah* d'Orel, ville située à quelque 400 kilomètres au sud de Moscou, a été condamné à la prison pour activité extrémiste, avait fait savoir à Sputnik la porte-parole du parquet de la région d'Orel, Tatiana Tsoukanova.

    Résidant en Russie depuis plusieurs années et marié à une Russe, M.Kristensen est resté le chef de la branche locale des Témoins* après que le mouvement, considéré en Russie comme extrémiste, avait été interdit en 2017 par la Cour suprême de Russie. Le mouvement, qui comptait alors 175.000 adeptes en Russie, était accusé de détruire les familles, de promouvoir la haine et de représenter un danger pour la vie humaine.

    Suite à la publication de cet article, les représentants des Témoins de Jéhovah* ont souhaité s'exprimer par rapport à la position de la Russie sur leur statut. Nous leur permettons donc d'exercer ici leur droit de réponse.

    DROIT DE REPONSE
    La Cour européenne des droits de l'homme a souligné à de nombreuses reprises que les chrétiens Témoins de Jéhovah constituent une « religion connue ». La Cour a également jugé que les accusations à l'encontre des Témoins de Jéhovah en Russie, comme celles invoquées dans l'article, ne s'appuient sur aucune preuve concrète, que l'article 9 de la Convention européenne des droits de l'homme protège le droit des Témoins de Jéhovah de pratiquer leur culte, et que leurs pratiques religieuses sont très semblables à celles pratiquées par les grandes religions « traditionnelles ». La Fédération de Russie est signataire de la Convention européenne et membre du Conseil de l'Europe. C'est donc en contradiction avec ses engagements internationaux et les décisions de la Cour européenne que les Témoins de Jéhovah sont considérés comme un mouvement extrémiste et ont été interdits de culte en Russie. C'est également en violation de ces engagements et de la jurisprudence européenne que Dennis Christensen a été condamné pour « activité extrémiste » au seul prétexte qu'il pratique sa religion. C'est bien pour un motif religieux que lui et les Témoins de Jéhovah de Russie sont sanctionnés. Les Témoins de Jéhovah n'admettent donc pas d'être injustement présentés et traités comme des délinquants tout simplement parce qu'ils pratiquent leur religion.

     

    *Organisation extrémiste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Un chien se lance dans une bataille mortelle contre des loups pour sauver son ami – vidéo choc
    Une femme enceinte affronte un «énorme» aigle qui attaque son chien
    Un requin tente de pénétrer dans une cage de plongeurs et trouve la mort – vidéo
    Le roi du Maroc aurait refusé la visite de Benyamin Netanyahou
    Tags:
    croyance, violations, condamnation, poursuites, loi, religion, Témoins de Jéhovah, Cour suprême de la Russie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik