Russie
URL courte
8311
S'abonner

Philippe Delpal et Michael Calvey ont été inculpés ce jeudi dans l’affaire du fonds d’investissement Baring Vostok, ont annoncé leurs avocats. Les deux investisseurs, ainsi que d’autres suspects, sont soupçonnés d’une fraude d’au moins 2,5 milliards de roubles (33 millions d’euros).

Le fondateur du fonds d'investissement Baring Vostok, Michael Calvey, et son associé français, Philippe Delpal, ont été inculpés ce jeudi 21 février pour une fraude d'au moins 2,5 milliards de roubles (environ 33 millions d'euros), confirment leurs avocats, Dmitri Kletotchkine et Varvara Knoutova.

M.Delpal était chargé des investissements dans le secteur financier pour Baring Vostok. Selon son avocate, Me Knoutova, il refuse de reconnaître sa culpabilité.

Le Kremlin et la diplomatie russe ont déjà commenté ces informations.

«Nous n'avons aucun doute quant au fait que la vérité prévaudra au terme de l'enquête», a estimé jeudi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Quant au ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, il pense que «tous les détails de l'affaire seront éclaircis au cours des prochaines audiences du tribunal».

Le tribunal Basmanny de Moscou a annoncé le 15 février l'arrestation de l'Américain Michael Calvey, fondateur de Baring Vostok, de Philippe Delpal, en charge des investissements dans le secteur financier de cette société, ainsi que de quatre autres personnes accusées d'être à l'origine d'une fraude d'au moins 2,5 milliards de roubles (environ 33 millions d'euros). L'ambassade de France en Russie a refusé de commenter à Sputnik l'arrestation de ce citoyen français.

Lire aussi:

Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Tags:
investisseurs, fraude, inculpation, arrestation, Kremlin, Dmitri Peskov, France, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook