Ecoutez Radio Sputnik
    Pamela Anderson

    Pamela Anderson lance un appel à Poutine sur les orques et bélugas: une réponse ce soir

    Sputnik
    Russie
    URL courte
    3112

    Le Kremlin attend avant la fin de la journée une décision sur le sort des orques et des bélugas actuellement en captivité près de Nakhodka (Extrême-Orient russe). Un problème dont Vladimir Poutine avait été alerté en décembre dernier par Pamela Anderson, la compagne du footballeur Adil Rami résidant actuellement en France.

    Le Kremlin attend d'ici la fin de journée qu'une décision soit prise concernant le sort des orques et des bélugas actuellement en captivité dans le territoire de Primorié (Extrême-Orient). Les délais accordés à cette fin par Vladimir Poutine après avoir reçu une lettre de Pamela Anderson, la compagne d'Adil Rami résidant actuellement à Marseille, ont déjà expiré, a annoncé aux journalistes le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov.

    «Nous attendons des informations à la fin de la journée. Nous avons nous-mêmes attiré l'attention sur le fait qu'aujourd'hui nous sommes le 4 (mars)», a-t-il répondu en faisant allusion au fait que la décision devait être prise avant le 1er mars, conformément aux instructions de Vladimir Poutine.

    «Nous avons déjà contacté le gouvernement, les personnes chargées du problème, mais force est de constater qu'il n'y a pas encore de résultat. C'est pourquoi aujourd'hui, avant la fin de la journée, nous attendons la réponse dont il est question dans les instructions du Président», a ajouté M. Peskov.

    Il n'a cependant pas précisé de la part de qui le Kremlin attendait des informations.

    «Je ne vais pas entrer dans le détail, toute sorte de réunions ont été organisées, aujourd'hui dans la matinée nous nous sommes renseignés à ce sujet étant donné son retentissement médiatique et le fait que les animaux vont mal et qu'ils deviennent moins nombreux», a déclaré le porte-parole.

    Pamela Anderson
    © AP Photo / Paul A. Hebert/Invision
    En décembre, la star américano-canadienne Pamela Anderson qui s'était installée à Marseille depuis le début de sa relation avec le footballeur de l'OM Adil Rami, avait écrit une lettre à M. Poutine après avoir appris l'existence d'une «prison aux baleines» dans le territoire russe du Primorié, thème largement débattu dans les médias locaux. Elle a appelé le Président à contribuer à la libération de ces animaux, lesquels seraient destinés à être vendus à l'étranger. Comme l'écrivait une correspondante spéciale de Sputnik à la mi-novembre, 11 orques et près de 90 bélugas se trouvaient dans la baie de Sredniaïa dans le Primorié. Le Comité d'enquête de Russie avait alors engagé une procédure pénale. Depuis le début du scandale, plusieurs mammifères sont décédés.

    Le 22 février, Vladimir Poutine, qui est aussi président du conseil de tutelle de la Société géographique de Russie, a chargé les ministères des Ressources naturelles et de l'Agriculture ainsi que des organisations scientifiques de décider du sort des orques et bélugas détenus en captivité dans le Primorié, d'ici le 1er mars. Le parquet général de Russie a reçu l'ordre de vérifier si la présence de ces animaux dans la baie de Sredniaïa était légale.

    Le 24 février Pamela Anderson a remercié le Président Poutine pour sa décision de s'ingérer dans cette affaire et l'a appelé à ordonner leur libération, ressort-il de sa nouvelle lettre disponible sur le site Web de sa fondation.

    Lire aussi:

    Brigitte Macron déclare forfait après des huées et des sifflets au stade de Reims (vidéo)
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Le dernier cri de désespoir du copilote du crash du Boeing de Lion Air
    Tags:
    bélugas, orques, Adil Rami, Pamela Anderson, Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, Marseille, Extrême-Orient
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik