Russie
URL courte
4152
S'abonner

Le ministère russe des Affaires étrangères n’est plus un «gentlemen’s club», a déclaré à Sputnik la diplomate Dilyara Ravilova-Borovik à l’occasion de la Journée internationale des femmes. Selon elle, il suffit de visiter le ministère pour le constater.

Il y a de plus en plus de femmes dans la diplomatie russe, a déclaré la directrice du département des Organisations internationales du ministère russe des Affaires étrangères Dilyara Ravilova-Borovik interrogée par Sputnik à l'occasion de la Journée internationale des femmes.

«Le ministère des Affaires étrangères est considéré comme un «gentlemen's club» mais il ne l'est plus. Afin de le constater, venez dans notre ministère, passez dans les bureaux, consultez les sites des ambassades et des missions russes, et vous verrez combien de femmes diplomates il y a en réalité», a-t-elle précisé.

Selon elle, les femmes occupent différents postes même des haut placés.

«J'estime qu'une femme peut devenir cheffe du ministère russe des Affaires étrangères», a-t-elle ajouté.

Elle a indiqué que depuis plus de 20 ans qu'elle travaille au sein du ministère elle n'a jamais rencontré de discrimination.

«Le ministère accomplit des tâches sérieuses, il a besoin de professionnels et peu importe leur sexe», estime Mme Ravilova-Borovik.

Pour rappel, la Russie est le pays natal de l'une des premières ambassadrices, Alexandra Kollontaï, qui est aussi devenue la première femme à être membre d'un gouvernement.

Lire aussi:

Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Ces applications «dangereuses» à supprimer du smartphone, selon des spécialistes
Tags:
diplomatie, Journée internationale des femmes, ministère russe des Affaires étrangères, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook