Ecoutez Radio Sputnik
    Le volcan Chiveloutch, au Kamtchatka

    Deux volcans se réveillent et crachent des cendres jusqu’à 10 km d’altitude au Kamtchatka

    © Sputnik . Alexey Kudenko
    Russie
    URL courte
    6252

    Les volcans Chiveloutch et Karymski se sont remis à cracher des cendres. Un jet de cendres de deux volcans dans le Kamtchatka a été enregistré par l’observatoire de l’activité volcanique dans la région russe. La zone a été placée en vigilance rouge pour la sécurité du trafic aérien.

    Deux volcans se sont réveillés dans le Kamtchatka, cette péninsule volcanique dans l'Extrême-Orient russe, fait savoir le Volcanic Eruption Response Team (KVERT). Selon leurs observations, les volcans Chiveloutch et Karymski ont projeté des colonnes de cendres de dix et de trois kilomètres respectivement.

    Chiveloutch culmine à 3.283 mètres d'altitude et Karymski à 1.468 mètres. Le nuage de cendres s'est répandu sur 15 km au nord-ouest du volcan Chiveloutch, selon le site le ministère russe des Situations d'urgence.

    Pour l'instant, une alerte de niveau rouge pour l'aviation a été décrétée, quoiqu'aucune pluie de cendres n'ait été enregistrée dans les localités voisines. De plus, il n'y a aucuns groupes touristiques à côté des volcans, selon le ministère. Il a néanmoins averti des villes aux alentours et des agences touristiques que des volcans avaient projeté des cendres et s'étaient réveillés.

    Le Kamchatka est une région de l'Extrême-Orient russe. En raison de la difficulté qu'il y a à y accéder, sa nature a gardé sa virginité et son authenticité. Les vallées de geysers, les volcans, les fleuves et les lacs dont la vue est à couper le souffle règnent en maître.

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    alerte, cendres volcaniques, volcan, Kamtchatka, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik