Ecoutez Radio Sputnik
    Une «Bastille» embrasée par les flammes en Russie pour dire adieu à l’hiver

    Une «Bastille» embrasée par les flammes en Russie pour dire adieu à l’hiver (vidéo)

    © Sputnik . Максим Блинов
    Russie
    URL courte
    2271

    Plus de deux siècles après, la Bastille est de nouveau exposée à un assaut, cette-fois en Russie, non loin de Moscou. Suivant l’ancienne tradition slave d’adieu à l’hiver, qui exige de brûler une effigie de la Dame Maslenitsa, une construction incarnant la Bastille a été brûlée dans un parc national russe.

    Dans le parc national Nicolas-Lenivets, situé dans la région de Kalouga, une «Bastille» en bois est partie ce dimanche en fumée à l'occasion de la Maslenitsa russe. La performance païenne est mise en place annuellement afin de respecter l'ancienne tradition slave d'adieu de l'hiver et d'accueil du printemps, lorsqu'on brûle une effigie de la Dame Maslenitsa (semaine des crêpes, analogue de Mardi gras). Cette année, les organisateurs ont utilisé une construction rassemblant à la Bastille.

    Sans avoir exposé la raison pour laquelle ils ont choisi la Bastille, un des participants a expliqué aux médias russes que cette année cette tradition slave coïncidait avec la Journée internationale des femmes:

    «Aujourd'hui, nous nous sommes réunis pour célébrer la liberté, l'égalité et la fraternité et souhaiter un joyeux 8 mars aux femmes.»

    Lire aussi:

    «Excusez-nous, on ignorait qu’il était invisible»: le F-117 abattu par les Serbes en 1999
    Ces symptômes du cancer du cerveau que les malades ignorent
    Un policier à terre place de la République, un pompier lui prodigue un massage cardiaque
    Tags:
    effigie, Nicolas-Lenivets, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik