Russie
URL courte
14382
S'abonner

Des médecins chinois ont commis une erreur: ils ont commencé à soigner Alisa Mitrova, mannequin russe, pour une varicelle, alors qu’elle était atteinte d’une méningite bactérienne. Le consulat général de Russie à Shanghai suit la situation de la jeune femme et fournit toute l'aide possible, a déclaré à Sputnik son porte-parole, Sergueï Smolnikov.

Un mannequin russe, atteinte d'une méningite, se bat pour sa vie depuis quelques jours, après avoir été mal diagnostiquée en Chine où elle travaillait sous contrat, relate la presse russe. Âgée de 21 ans, Alisa Mitrova a été hospitalisée d'urgence à Shanghai le 25 mars. Les médecins l'ont cru atteinte de la varicelle et ont commencé à la soigner pour cette maladie.

Au bout de 12 heures de traitement, les spécialistes ont réalisé leur erreur: Alisa souffrait en fait d'une méningite bactérienne. Comme le traitement de cette maladie n'était pas pris en charge par la sécurité sociale, l'hôpital lui a présenté la facture, se montant à 4.480 euros.

Ensuite, le mannequin a été transféré à un autre hôpital, tandis que ses proches lançaient une cagnotte pour l'aider à se faire soigner. Ils ont réussi à collecter 1,5 million de roubles (20.570 euros). Ensuite, la cagnotte a été clôturée.

 

Посмотреть эту публикацию в Instagram

MU 🖤@abramovskayada

Публикация от Alisa Mi (@miitrova) 14 Фев 2019 в 10:16 PST

 

Actuellement, la jeune femme a repris conscience et elle se sent mieux, a déclaré à Sputnik le porte-parole du consulat général de Russie à Shanghai, Sergueï Smolnikov.

«Tout d'abord, nous avons reçu l'information qu'elle était dans un état grave, mais elle va mieux maintenant», a-t-il précisé.

«Le consulat a réagi à cela [à cette information, ndlr], a contacté ses proches, a gardé le contact avec elle et lui a rendu visite à l'hôpital. Nous suivons la situation, et nous sommes en train de régler cette question. Nous apportons toute l'aide que nous pouvons dans le cadre de nos compétences et possibilités», a poursuivi le porte-parole.

Pour l'instant, elle ne peut pas revenir en Russie: le changement de pression en avion est dangereux pour elle. Quant au train, il s'arrête à la frontière pour cinq heures, est-il précisé dans les médias russes. L'agence de mannequin pour laquelle elle travaille a refusé de commenter cette situation.

 

 

Lire aussi:

Nice: l'une des victimes «présente un égorgement très profond de l’ordre d’une décapitation»
Un automobiliste fonce sur une foule en Allemagne, un mort et des blessés
Attentat de Nice: «c’est le début de la guerre civile en France»
Tags:
cagnotte, maladies, mannequins, hôpital, Shanghai, Russie, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook