Ecoutez Radio Sputnik
    Sputnik

    Violation des droits des journalistes russes en France, Moscou annonce «la réciprocité»

    © Sputnik .
    Russie
    URL courte
    763068
    S'abonner

    La Russie va commencer à réagir de manière réciproque à la violation des droits des journalistes russes en France, a annoncé Maria Zakharova lors d’un point presse ce jeudi 11 avril.

    La violation des droits des journalistes russes travaillant en France ne restera pas sans réponse, Moscou ayant adopté une «attitude réciproque» vis-à-vis de la France dans ce domaine, a annoncé Maria Zakharova ce jeudi 11 avril au cours d’un point presse. 

    «Nous les avons prévenus pendant longtemps. Cette période est terminée. Et une nouvelle période vient de commencer, celle que nous appelons la période de l’attitude réciproque dans ce domaine envers la partie française », a-t-elle déclaré. 

    Mme Zakharova n’a toutefois pas précisé les mesures qui seront prises à l’encontre des médias français qui travaillent en Russie. 

    La porte-parole de la diplomatie russe a donné des exemples prouvant que des journalistes des médias publics russes se sont vus refuser des accréditations pour couvrir des événements officiels, y compris lors de réunions bilatérales franco-russes, résultant d'«instructions de l’Élysée». 

    Les journalistes des deux médias russes en France, Sputnik et RT, ont été exclus des conférences de presse de l'Élysée et se voient régulièrement refuser leurs demandes d'accréditation auprès du Quai d'Orsay. En février dernier, Benjamin Griveaux et Mounir Mahjoubi ont accusé Sputnik d'être un organe de propagande. Auparavant, en mai 2017, lors de la rencontre entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron à Versailles, c’est le Président français en personne qui avait qualifié Sputnik et RT d'«organes d'influence et de propagande». 

    Le ministère russe des Affaires étrangères a entrepris des efforts diplomatiques intenses pour améliorer la situation des médias. Toutefois, Paris n'a jamais fourni d'explications officielles concernant sa décision de ne pas accréditer les journalistes de Sputnik et de RT. Lors de rencontres à huis clos, les diplomates russes ont appris qu'il s'agit «la décision personnelle du locataire de l'Élysée», rapporte la porte-parole du ministère russe, Maria Zakharova.

    Tags:
    mesures de rétorsion, médias, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik