Ecoutez Radio Sputnik
    Les manifestations à Ekaterinbourg

    Après l’émoi populaire, Ekaterinbourg rejette le projet de construction d’une cathédrale dans un parc

    © Sputnik . Pavel Lisitsyn
    Russie
    URL courte
    23250
    S'abonner

    Depuis le 13 mai, la Russie a les yeux rivés sur Ekaterinbourg, où la population s’est mobilisée contre le projet de construction d’une cathédrale, porté par des milliardaires locaux, sur l'emplacement d'un parc qu’elle voulait conserver. Après l’émoi national et la publication d’un sondage, il a été décidé de la construire à un autre endroit.

    Ces deux dernières semaines, la ville d’Ekaterinbourg, dans l’Oural, a attiré l’attention des médias russes et internationaux à cause du projet de construction d’une cathédrale orthodoxe, porté par deux locaux d’influence, qui a provoqué la mobilisation de nombreuses personnes défendant leur espace public.

    Depuis le 13 mai, les habitants d’Ekaterinbourg ont organisé au moins quatre rassemblements non-autorisés par les autorités dans le parc, emplacement initialement choisi pour la construction. 

    Les rassemblements se sont tenus dans le calme dans un premier temps, les forces de l’ordre tentant de persuader les manifestants de quitter les lieux avec un mégaphone. Toutefois, la situation s’est tendue à mesure que les rassemblements attiraient de plus en plus de personnes et que les manifestants proconstruction et anticonstruction s’opposaient.

    Les forces de l'ordre ont dû procéder à des interpellations, parfois musclées, pour cause de trouble à l'ordre public. En outre, des clôtures ont été installées autour du parc.

    En marge du Forum des médias indépendants régionaux et locaux qui s’est tenu à Sotchi, le Président Poutine a proposé de lancer un sondage local concernant l’avenir de cette cathédrale.

    «S’il s’agit vraiment de l’opinion des habitants, et pas des faux militants qui sont venus pour se faire de la publicité, il est nécessaire de la prendre en compte», a déclaré le chef de l’État, soulignant que le but d'une cathédrale était de réunir la population et non de la diviser.

    Le 20 mai, l’administration municipale a annoncé vouloir collecter des propositions de citoyens concernant des sites possibles pour la construction. Le 21 mai, les constructeurs ont retiré la clôture autour du parc.

    Le 22 mai, le Centre russe d'étude de l'opinion publique (VTsIOM) a publié les résultats d'un sondage sur la question sur ordre de l'Institut expert de recherche sociale. 58 % des habitants ont déclaré que la future cathédrale Sainte-Catherine devait être construite ailleurs que dans le parc public. La plupart des sondés ont soutenu sa construction, mais l'endroit a été considéré comme indésirable (74%). 18% des personnes interrogées se sont opposées à la construction.

    «Ce conflit est terminé, il est clos», a écrit le gouverneur de la région sur Instagram. Il a également déclaré que la construction dans le parc était désormais exclue.

    Посмотреть эту публикацию в Instagram

    Публикация от Евгений Куйвашев (@evgenykuyvashev) 22 Май 2019 в 7:39 PDT

    Le Kremlin n'interférera pas dans le conflit en cours sur l'éventuelle construction d'une nouvelle cathédrale à Ekaterinbourg et laissera les autorités locales régler les différends sur la base des résultats du sondage organisé sur la question, a déclaré le porte-parole du Président, Dmitri Peskov.

    «Le sondage a montré ce qu'il a montré. Nous ne pouvons pas intervenir dans la manière dont les futures décisions seront prises. Néanmoins, convenons que c'est la prérogative des autorités régionales et municipales», a-t-il commenté.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik