Ecoutez Radio Sputnik
    Trois journaux russes font Une commune en soutien au journaliste accusé de trafic de drogue

    La justice russe abandonne les poursuites contre le journaliste Golounov accusé de trafic de drogue

    © AFP 2019 YURI KADOBNOV
    Russie
    URL courte
    8254
    S'abonner

    Le ministre russe de l’Intérieur a annoncé la levée des poursuites contre le journaliste Ivan Golounov en raison de charges insuffisantes à son encontre. Une enquête interne a été initiée pour évaluer les actes des policiers qui l'ont interpellé. Le ministre sollicitera la révocation de deux policiers de haut rang dans le cadre de cette affaire.

    Les poursuites contre le journaliste russe d’investigation Ivan Golounov, accusé de trafic de drogue, ont été abandonnées. Il sera libéré de son assignation à résidence plus tard dans la journée ce mardi 11 juin, a annoncé le ministre russe de l’Intérieur Vladimir Kolokoltsev.

    «La décision d’arrêter les poursuites contre Ivan Golounov a été prise en raison de charges insuffisantes à son encontre», a-t-il déclaré.

    Le ministre a ajouté qu'une enquête interne était en cours. Les policiers qui avaient procédé à l'arrestation du journaliste ont été suspendus le temps de l'enquête initiée pour évaluer leurs actes.

    Vladimir Kolokoltsev a également annoncé qu'il allait demander à Vladimir Poutine de prononcer la révocation de deux policiers de haut rang dans le cadre de cette affaire.

    Commentant cette nouvelle sur son compte Facebook, la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a écrit : «Le meilleur jour. [Touchée] jusqu'aux larmes. Bonheur».

    Ivan Golounov a été arrêté jeudi 6 juin et assigné à résidence samedi soir par un juge. Selon la police, il a tenté de vendre «une quantité importante» de cocaïne et de méphédrone, une drogue de synthèse. Le journaliste rejette ces accusations, estimant qu'elles sont liées à ses enquêtes.

    Les premiers examens sur les échantillons des matériaux relevés sur le journaliste n’ont révélé aucun signe de drogue, selon Pavel Chikov, chef du groupe de défense des droits de l'Homme Agora, responsable de la défense du journaliste.

    Depuis l'arrestation d'Ivan Golounov, de nombreux confrères, y compris des médias officiels, mais aussi des artistes et responsables politiques, lui ont apporté leur soutien. L’interpellation du journaliste a provoqué une série de protestations à travers plusieurs villes russes. Plus de 66.000 personnes ont signé une pétition pour exiger la libération du journaliste sur le site Change.org. En outre, près de 6.000 journalistes ont signé la lettre ouverte demandant sa libération qui a été publiée par le syndicat des employés des médias.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Une meute de loups entame une «chasse à l’homme» en Russie – vidéo
    La loi de la jungle: un python tué par le ratel qu’il étranglait à cause de l’intervention d’un chacal – vidéo
    Tags:
    ministère russe de l'Intérieur, Vladimir Kolokoltsev, police, journalisme, Russie, Ivan Golounov
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik