Ecoutez Radio Sputnik
    Les policiers surveillent une action non autorisée à Moscou  contre le rejet d'une soixantaine de candidatures aux élections locales

    EN CONTINU De nouveaux rassemblements dans la capitale russe ce samedi

    © Sputnik . Evgueni Odinokov
    Russie
    URL courte
    15718
    S'abonner

    Après le rejet d'une soixantaine de candidatures aux élections du conseil municipal, des rassemblements non autorisés se déroulent de nouveau à Moscou sous la surveillance des forces de l’ordre.

    Une nouvelle manifestation non autorisée est prévue ce samedi à Moscou pour protester contre le rejet d'une soixantaine de candidatures aux élections locales prévues en septembre. Lors de la manifestation du 27 juillet, la police avait interpellé 1.744 personnes.

    Nouveaux messages
    • 18:24

      Sept adolescents ont été interpellés dans la capitale, d'après le délégué russe aux droits des enfants, Evguéni Bounimovitch

    • 17:41

      Un membre de la Garde nationale blessé

      Un porte-parole de la Garde nationale russe a fait savoir qu'un de ses membres avait été blessé au cours de la manifestation dans la capitale avant d'être hospitalisé.

      Un homme soupçonné de lui avoir résisté pendant son interpellation a été arrêté.

       

       

    • 17:10

      Près de 600 personnes ont été interpellées lors de la manifestation non autorisée à Moscou

      La police a interpellé quelque 600 personnes lors de la manifestation non autorisée à Moscou, a annoncé le service de presse de la police.

      «Près de 1.500 personnes ont participé à la manifestation non autorisée. Environ 600 personnes ont été interpellées pour différents délits», indique le communiqué.

    • 16:57

      Une dizaine de journalistes ont été interpellés et aussitôt relâchés à Moscou, selon le président de l'Union des journalistes de Russie, Vladimir Soloviev

      «À l'heure actuelle, nous savons qu'une dizaine de journalistes ont été interpellés, 8 ou 10 journalistes, selon différentes données. Ils ont immédiatement été relâchés», a indiqué M.Soloviev à Sputnik.

      D'après lui, les journalistes ne portent pas toujours de gilets spéciaux avec l'inscription Press. Mais «si quelque chose arrive aux journalistes, nous contacterons immédiatement le ministère de l'Intérieur», a-t-il ajouté.

      Des policiers et des journalistes lors d'une manifestation non autorisée au centre de Moscou, 3 août 2019
      © Sputnik . Evguéni Odinokov
    • 15:51

      Quatre mineurs ont été interpellés ce samedi lors de la manifestation sur la place Pouchkine à Moscou. Ils ont été emmenés dans un fourgon de police au commissariat, a déclaré à Sputnik l’ombudsman pour les enfants, Evgueni Bunimovitch.

    • 15:18
      Manifestation en soutien des candidats à la Douma de Moscou

      À l’issue du rassemblement non autorisé à Moscou, la justice a décidé de l’arrestation de 88 personnes

      L’arrestation de 88 participants a été décidée par les tribunaux de Moscou après les interpellations le 27 juillet de plus d’un millier de manifestants près de la mairie de la capitale russe après le rejet d'une soixantaine de candidatures aux élections du conseil municipal.
      En savoir plus
    • 15:17

      Les forces de l’ordre ont commencé à déloger les manifestants venus à une action non autorisée sur la place Pouchkine, les appelant à ne pas troubler l’ordre public.

    • 15:02

      Ouverture d’une enquête contre l'organisation de Navalny

      La justice russe a annoncé l'ouverture d'une enquête contre la Fondation anti-corruption, l'organisation de l’opposant Alexeï Navalny.

      Les enquêteurs accusent cette organisation d’avoir reçu de manière illégale des sommes atteignant près d'un milliard de roubles (13,8 millions d'euros).

      Selon l'enquête, entre janvier 2016 et décembre 2018, «des personnes liées aux activités de l'organisation à but non lucratif Fondation anti-corruption, y compris les employés du fonds, ont reçu de personnes tierces une importante somme d'argent obtenue sciemment pour eux par des moyens criminels.»

      Оглашение приговора братьям Навальным в Замоскворецком суде

      «Traités comme des esclaves»: les révélations d'un garde du corps bénévole de l'opposant russe Navalny

      Piotr Proskourine a travaillé dans l'équipe de l'opposant russe Alexeï Navalny pendant quatre ans. Dans un entretien à RT il raconte son expérience.
      En savoir plus
    • 14:32

      30 interpellations sur 350 participants

      La police et la Garde nationale ont arrêté 30 personnes dans le centre de Moscou pour avoir participé à un rassemblement non autorisé, lequel implique pour le moment environ 350 personnes, annonce le ministère de l'Intérieur.

    • 14:17

      L'un des leaders interpellé

      Lioubov Sobol, qui avait vu sa candidature rejetée et qui avait appelé à manifester ce samedi, a été interpellée par la police peu avant le début du rassemblement.

      Lioubov Sobol
      © Sputnik . Vladimir Astapkovitch
    • 14:03

      Premières interpellations

      La police a exhorté les personnes rassemblées à se disperser, rapportent les correspondants de Sputnik.

      En particulier, sur la place Pouchkine, les forces de l’ordre ont appelé les manifestants, par le biais d'un mégaphone, à ne pas troubler l'ordre public et à ne pas entraver la circulation des autres citoyens.

      La police moscovite a mis en garde contre le risque de provocation et a promis de «réagir rapidement» ainsi que de prendre des mesures pour garantir la sécurité de tous.

    • 14:03

      Un rassemblement de nouveau non autorisé

      La mairie a invité les contestataires à organiser un événement le 3 août sur l'avenue Sakharov, mais ces derniers ont insisté pour se réunir sur la place Loubianka. Ainsi, le rassemblement de ce samedi est également non autorisé.

    Tags:
    manifestation, Russie, Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik