Ecoutez Radio Sputnik
    Manifestation en soutien des candidats à la Douma de Moscou

    La Douma cite des exemples d’ingérence étrangère dans les affaires russes

    © Sputnik .
    Russie
    URL courte
    9371
    S'abonner

    La présence d’une ingérence étrangère dans les affaires intérieures russes est «plus qu’évidente», selon le vice-président du groupe Russie unie à la chambre basse du Parlement russe, Andreï Issaïev, qui cite des exemples concrets. Une commission a été créée à la Douma pour enquêter sur ces immixtions.

    La présence d’une ingérence étrangère dans les affaires intérieures russes est «plus qu’évidente», a annoncé le vice-président du groupe Russie unie à la Douma, Andreï Issaïev.

    «La publication sur le site de l’ambassade des États-Unis des lieux de rencontre de participants à des manifestations non autorisées à Moscou, des appels directs à la participation à des manifestations non autorisées faits par la chaîne d’État la Voix de l’Amérique et par la chaîne publique allemande Deutsche Welle sont, à notre avis, des exemples d’ingérence non dissimulée dans les affaires intérieures russes», a-t-il signalé.

    À titre de comparaison, M.Issaïev a proposé d’imaginer quelles auraient pu être les réactions si la chaîne de télévision RT ou l’agence Sputnik avaient appelé les habitants de Berlin ou de Paris à descendre dans les rues.

    Le député a également rappelé l’existence de «camps d’entraînement situés dans les pays baltes», «de stages d’instruction» organisés régulièrement par les États-Unis pour les opposants russes, ainsi que «de congrès annuels des opposants à Vilnius financés depuis l’étranger». Selon lui, ces faits sont «plus que notoires».

    Commission d'enquête parlementaire

    Il a annoncé qu’une commission en charge d’enquêter sur ces ingérences mise en place au sein de la Douma pourrait formuler de nouvelles propositions de loi.

    La commission en question a été créée le 19 août lors d’une réunion extraordinaire du Conseil de la Douma. Le président de cette commission a déjà contacté le ministère des Affaires étrangères, l'autorité russe de supervision des communications, Roskomnadzor, et les forces de l’ordre, en demandant des informations sur les cas d’ingérence recensés par ces organismes.

    Les appels à la participation à la manifestation non autorisée du 3 août contenus dans les publications de l’ambassade américaine et de Deutsche Welle ont été dénoncés par la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

    Le média allemand a démenti avoir appelé à participer aux protestations en Russie.

    L’ambassadeur des États-Unis Jon Huntsman a déclaré que sa mission majeure consiste à informer ses concitoyens et à garantir leur sécurité en Russie.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Zemmour jugé en janvier pour des propos sur l'islam et l'immigration
    Une meute de loups entame une «chasse à l’homme» en Russie – vidéo
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik