Russie
URL courte
8221
S'abonner

En Russie, la plupart des salariés se disent favorables à la semaine de travail de quatre jours. Cependant, la transition vers une semaine plus courte prendrait plus de cinq ans, estiment la moitié des répondants.

Selon un sondage, plus de 53% des salariés en Russie se sont prononcés en faveur d’une semaine de travail réduite à quatre jours, à condition que la rémunération actuelle soit maintenue, tandis que 43% des personnes interrogées préfèreraient raccourcir simplement d’une heure la journée de travail.

En juin 2019, lors de son discours à la Conférence internationale du travail à Genève, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a annoncé qu’il n’excluait pas à l’avenir la possibilité de passer à la semaine de travail de quatre jours au lieu des cinq jours actuels. Suite à ses propos, la Fédération des syndicats indépendants de Russie a appelé à réduire la semaine de travail tout en conservant le niveau de salaire. À cette fin, il a été proposé de diminuer le nombre d’heures de travail quotidien.

Selon plus de la moitié des citoyens russes interrogés (54%), la semaine de travail ne sera pas plus courte d’ici les trois à cinq années à venir, tandis que 23% croient le contraire. Toutefois, 27% estiment que cette réduction de la durée de travail se réalisera dans les 15 à 20 prochaines années.

Ce sondage a été effectué du 24 au 25 août 2019 dans 104 localités et 53 régions de Russie sur un échantillon de 1.500 répondants.

Lire aussi:

Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Tags:
horaire de travail, code du travail, travail, Russie, sondage
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook