Russie
URL courte
7255
S'abonner

Deux participants à un rassemblement non autorisé à Moscou, en lien avec les élections au conseil municipal prévues en septembre, ont été condamnés respectivement à trois et deux ans de prison pour violences contre des policiers.

Le tribunal Tverskoï de Moscou a condamné à trois ans de prison ferme Ivan Podkopaïev, qui a participé le 27 juillet à un rassemblement non autorisé à Moscou. Il a été reconnu coupable de violences contre un représentant du pouvoir.

Selon l’enquête, Ivan Podkopaïev avait en sa possession une bombe de gaz lacrymogène qu’il a pulvérisé au visage des représentants des forces de l’ordre pendant les troubles. Un marteau et un masque à gaz ont également été découverts sur lui.

«Je n’avais pas pour objectif de porter préjudice aux représentants des forces de l’ordre. […] Je leur demande pardon. Nous nous sommes simplement retrouvés face à face. L’unique chose qui a provoqué mon action, c’est qu’ils ont commencé à pousser les barrières métalliques sur les gens parmi lesquels il y avait des femmes et des personnes âgées», a-t-il indiqué.

Ivan Podkopaïev a plaidé coupable.

Le procureur avait demandé une peine de prison plus lourde pour l’homme.

«Compte tenu du caractère insolent du délit, je demande […] trois ans et quatre mois de colonie pénitentiaire», avait dit le procureur.

Deux autres accusations

Le même tribunal a prononcé son verdict contre un autre participant à la manifestation du 27 juillet, Danila Beglets, accusé lui aussi de violences contre un policier.

Selon l’enquête, le jeune entrepreneur de 25 ans a poussé un policier.

Danila Beglets a également plaidé coupable. Il a été condamné à deux ans de prison ferme.

Ce mardi 3 septembre également, le tribunal Presnenski de Moscou a condamné le blogueur Vladislav Sinitsa à cinq ans d’emprisonnement en raison d’un post sur Twitter, lequel a été considéré comme un appel à la violence contre les enfants des agents des forces de l’ordre.

Actions non autorisées

La police a interpellé le 27 juillet 1.074 personnes lors d'un rassemblement non autorisé à Moscou qui avait réuni environ 3.500 participants. Des membres de l'opposition russe avaient appelé à descendre dans les rues pour protester contre le rejet de candidatures aux élections au conseil municipal prévues en septembre.

Des actions non autorisées s’étaient tenues les 14 et 27 juillet, ainsi que le 3 août. Quelque 1.700 personnes ont été interpellées en tout. Le Comité d’enquête de Russie a intenté des affaires pénales pour émeutes et attaques contre des représentants du pouvoir.

 

Lire aussi:

L’Allemagne réagit aux menaces US contre le gazoduc Nord Stream 2
Trump menace de «fermer» les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
Alain Finkielkraut s’attaque à son tour à Didier Raoult
Tags:
attaque, émeutes, manifestation, forces de l'ordre, enfants, Twitter, policier, violences, Moscou, jugement, prison, tribunal, procureur
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook