Russie
URL courte
14286
S'abonner

Des perquisitions sont en cours dans les centres régionaux et chez des partisans de la Fondation de lutte contre la corruption d’Alexeï Navalny dans plus de 30 villes de Russie, vient d’annoncer Pavel Tchikov, le dirigeant du groupe international des droits de l’Homme Agora, mais le Comité d’enquête n’a fait jusqu’ici aucun commentaire officiel.

Pavel Tchikov, le dirigeant du groupe international des droits de l’Homme Agora, a annoncé ce jeudi 12 septembre que des investigations étaient en cours dans les centres régionaux et chez des partisans de la Fondation de lutte contre la corruption (FBK) d’Alexeï Navalny dans plus de 30 villes de Russie.

«Les perquisitions chez les partisans sont réalisées sur la base de 94 décisions du tribunal Basmanny de Moscou en date du 4 septembre 2019 […]. Ces perquisitions seront suivies, selon toute probabilité, d’une visite obligatoire au Comité d’enquête de Russie et d’un interrogatoire en qualité de témoin. Tous les enquêteurs agissent sur commission rogatoire du chef du groupe d’investigations, Roustem Gabdouline», a-t-il écrit sur sa chaîne Telegram.

Sputnik ne dispose pas pour le moment de commentaire officiel du Comité d’enquête.

Une affaire de blanchiment d’argent

Ce dernier a intenté une affaire pénale contre la FBK, mise en place par le militant de l’opposition Alexeï Navalny en 2011, sur des documents de la police concernant le blanchiment d’environ un milliard de roubles (presque 14 millions d’euros).

Selon l’enquête, de janvier 2016 à décembre 2018, «les personnes ayant trait aux activités de l’organisation sans but lucratif FBK, y compris des employés de la Fondation, ont reçu de la part de tiers une grosse somme d’argent qui avait été obtenue par voie criminelle à leur intention».

Le Comité d’enquête avait annoncé par la suite avoir convoqué pour interrogation plusieurs membres de la Fondation.

Lire aussi:

Un golden retriever joue avec des poussins qui le prennent pour leur mère – vidéo
La «cotte BAC» ne pourra plus être portée par les policiers qui n’en font pas partie, a ordonné la préfecture
Le nouveau maire RN de Perpignan augmente sa propre indemnité dès le premier conseil municipal
Le groupe qui a tagué la fresque en mémoire d’Adama Traoré explique son acte – vidéo
Tags:
perquisition, interrogatoire, Comité d'enquête de Russie, enquête, Sputnik, blanchiment d'argent, Fondation anti-corruption, corruption, Alexeï Navalny
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook