Russie
URL courte
363
S'abonner

Selon le chef du technopôle Koltsovo, en Russie, il n’y a aucune menace biologique après un incendie dans le centre de recherche en virologie Vector, causé par l’explosion d’une bombonne de gaz. Le feu a fait un blessé.

L’incendie dans le centre de recherche en virologie Vector, situé dans la région de Novossibirsk, en Sibérie, a été étouffé et il n’y a aucune menace biologique, a déclaré à Sputnik, lundi 16 septembre, Nikolaï Krasnikov, chef du technopôle Koltsovo.

Il a précisé que l’incendie avait été provoqué par l’explosion d’une bombonne de gaz qui s’était produite lors de travaux de réparation de l’un des bâtiments. Selon lui, le feu, qui a fait un blessé, s’est propagé sur une surface de 30 mètres carrés.

«Un travailleur de l’entreprise a été blessé et transporté à l'hôpital. Avec des brûlures au deuxième et au troisième degrés des membres supérieurs et inférieurs, il a été transféré au centre des brûlés», a annoncé M.Krasnikov.

Le chef du technopôle souligne aussi l’absence de menace biologique, car le lieu touché par le feu n’était pas relié aux laboratoires du centre et ne possédait pas de substances dangereuses.

Il a aussi noté le fait que l’incendie avait été localisé et que la situation était sous contrôle.

Le centre national de recherche en virologie et en biotechnologie Vector est dépendant du Service fédéral de surveillance de la protection des droits des consommateurs Rospotrebnadzor. C’est l'un des plus grands centres d'étude des virus en Russie et dans le monde.

Lire aussi:

«Wallah tu vas plus rigoler»: une femme violemment agressée par un individu dans le métro de Paris – vidéo
Un chien abandonné et attaché à une cage avec ses chiots retrouvé sur la route – photos
Un astéroïde géant fonce vers la Terre, un chercheur indique quelles peuvent en être les conséquences
Tags:
menace, explosion de gaz, explosion, incendie, centre de recherche, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik