Russie
URL courte
8343
S'abonner

Le manifestant qui a attaqué un policier anti-émeute lors d’une manifestation qui s’est tenue début août dans la capitale russe a été condamné ce lundi 16 septembre à 3,5 ans de réclusion. Le Kremlin a refusé de commenter la décision de la justice.

Un tribunal de Moscou a condamné à 3,5 ans de colonie pénitentiaire Pavel Oustinov, un homme ayant eu recours à la force contre un policier anti-émeute lors d’une action de protestation non autorisée dans le centre de Moscou.

Selon les données de l’affaire, le 3 août dernier, Oustinov, qui «violait l’ordre public et est un membre actif des troubles de masses» a été interpellé par un sergent des forces anti-émeutes (OMON). Le manifestant ayant opposé une résistance, l’agent s’est luxé l'épaule. L’accusé plaide non coupable.

Le Kremlin ne commente pas le verdict

La présidence russe s’est abstenue de commenter le verdict. Le porte-parole du Président, Dmitri Peskov, a ainsi déclaré à la presse: «Nous n'avons toujours pas l'intention de commenter les décisions de la justice».

Il a en outre mis en garde contre les tentatives de tirer des conclusions généralisées en se fondant sur une seule affaire.

En dehors des actions autorisées, plusieurs meetings non autorisés ont été organisés par plusieurs candidats qui n’ont pas pu se présenter aux élections à la Douma de Moscou. Ces évènements se sont tenus dans la capitale russe depuis la mi-juillet. Au total, la police y a interpellé près de 1.700 personnes.

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
L’Élysée dénonce les propos «inacceptables» d'Erdogan contre Macron
Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Un Toulousain diffuse la photo du professeur décapité et finit derrière les barreaux
Tags:
manifestation, police, tribunal, Moscou, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook