Russie
URL courte
201255
S'abonner

Les spécialistes russes développent des systèmes d’armes du futur, même après avoir créé une arme hypersonique n’ayant pas d’analogue au monde, selon Vladimir Poutine.

Dans une interview diffusée ce dimanche 13 octobre et accordée aux chaînes de télévision RT, Al Arabiya ainsi que Sky News Arabia, Vladimir Poutine a fait savoir que les spécialistes russes poursuivaient les travaux sur des armes du futur, même après avoir créé une nouvelle arme hypersonique n’ayant pas d’analogue au monde.

Il a également rappelé quels systèmes d’armement modernes avaient été dévoilés précédemment.

Systèmes déjà existants

«Ce sont des systèmes de missiles volant selon une trajectoire horizontale à une vitesse hypersonique. Pour le moment, personne ne possède des armes hypersoniques. Il va de soi que tôt ou tard elles feront leur apparition dans les principales armées mondiales. Mais à ce moment nous aussi, nous aurons quelque chose de neuf. Je sais déjà sur quoi travaillent nos chercheurs, instructeurs et ingénieurs», a-t-il raconté.

Vladimir Poutine a noté que «la situation liée à la stabilité stratégique et à la sécurité internationale ne pouvait pas ne pas préoccuper» la Russie. Il a rappelé que dès 2002, les États-Unis étaient sortis du traité ABM «qui était une pierre angulaire du système de sécurité stratégique dans le monde parce qu’il limitait les possibilités de mettre en place une défense antimissile pour les deux États». Selon lui, le sens de ce document consistait à faire en sorte qu’aucune des parties «n’ait l’illusion de pouvoir gagner dans une guerre nucléaire».

«Mais les États-Unis sont sortis de ce traité, cherchant à s’assurer des avantages stratégiques évidents et croyant que s’ils possédaient un tel parapluie contrairement à la Russie, cette dernière serait plus vulnérable et que le territoire des États-Unis disposerait d’une couverture sous forme d’un système de défense antimissile», a ajouté le Président russe.

Des systèmes aptes à déjouer toute défense antimissile

Il a raconté qu’à l’époque, il avait averti «ses collègues américains» que la Russie ne dépenserait pas des dizaines de milliards pour de tels systèmes, mais serait obligée de conserver l’équilibre stratégique et «travaillerait sur des systèmes de frappe qui déjoueraient sans aucun doute tout système de défense antimissile».

«Nous l’avons fait, c’est déjà évident. Les systèmes de défense antimissile protègent contre les missiles balistiques volant selon une trajectoire balistique. Nous avons maintes fois perfectionné les nôtres, en outre nous avons créé une autre arme que personne ne possède au monde», a-t-il révélé.

Le Président Poutine a ajouté qu’«à notre grand regret, cela a abouti, d’une façon ou d’une autre, à une certaine course aux armements, ce qui est déjà un fait accompli».

Lire aussi:

Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
«Sputnik V»: Poutine annonce l'enregistrement du premier vaccin contre le Covid-19 en Russie
Un incendie «d'une rare intensité» dans un immeuble de Vincennes, deux morts – images
Le Secret Service en dit plus sur le tireur qui a provoqué l’évacuation de Donald Trump
Tags:
armes, conception, Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook