Ecoutez Radio Sputnik
    RDS-1, la première bombe atomique soviétique

    La Russie déclassifie l'ordre de création d'une bombe atomique soviétique

    © Sputnik . Sergey Mamontov
    Russie
    URL courte
    6442
    S'abonner

    La compagnie publique Rosatom, en prévision du 75e anniversaire du secteur nucléaire russe, a déclassifié l'ordre confidentiel de créer une bombe atomique soviétique, donné par le gouvernement de l'URSS au Bureau d'étude 11 en juin 1946.

    Ces documents ont été publiés sur le site «Histoire de Rosatom» dans la section spéciale «75e anniversaire du secteur nucléaire russe». On y trouve notamment la consigne du premier responsable du secteur nucléaire, Boris Vannikov, au directeur du Bureau d'étude 11 (KB-11) Pavel Zernov, sur la création «sous la direction scientifique du Laboratoire n°2 d'un réacteur S en deux versions avec l'utilisation du combustible lourd (S-1) et du combustible léger (S-2)».

    Le réacteur S faisait référence à la bombe atomique, le combustible lourd au plutonium militaire, et le combustible léger à l'uranium militaire. Outre les plans et les délais, Boris Vannikov indiquait dans cette lettre que le Conseil des ministres avait chargé «I. V., P. M. et Iou. B.» de faire des rapports mensuels sur les travaux du KB-11. Les essais de la charge nucléaire pour le réacteur RDS-1 ont eu lieu le 29 août 1949 sur le polygone de Semipalatinsk.

    Le KB-11 était la principale organisation de recherche pour la construction de la bombe atomique (actuellement Centre nucléaire fédéral russe - Institut panrusse de recherche de physique expérimentale de Sarov dans la région de Nijni Novgorod). Le laboratoire n°2 de l'Académie des sciences de l'URSS était le siège de recherche du projet nucléaire soviétique (actuellement Institut Kourtchatov).

    Du siège de l'industrie nucléaire soviétique à Rosatom

    Le secteur nucléaire russe est né le 20 août 1945, quand le gouvernement soviétique a ordonné de créer plusieurs structures organisationnelles nécessaires pour le développement de l'industrie nucléaire nationale et la réalisation du projet nucléaire de l'URSS.

    Ce jour-là, le président du Comité national de la Défense Joseph Staline a signé un décret sur la mise en place d'un Comité spécial auprès du comité de la Défense. Le nouvel organe avait le pouvoir d'utiliser toutes les ressources nécessaires pour travailler sur le projet nucléaire. Le Commissaire du peuple aux Affaires intérieures Lavrenti Beria, vice-président du Comité de la Défense et du Conseil des commissaires du peuple de l'URSS, a été nommé à la tête du Comité spécial.

    Le même décret prévoyait la création du siège de l'industrie nucléaire soviétique: la Première direction générale auprès du Conseil des commissaires du peuple. Le commissaire du peuple aux munitions Boris Vannikov a été nommé en tant que premier dirigeant de la Première direction générale.

    Cette dernière a ensuite été transformée en ministère de la Construction mécanique moyenne de l'URSS, devenu le ministère de l’Énergie atomique. À l'heure actuelle, les actifs nucléaires de la Russie sont gérés par la compagnie publique Rosatom, créée en 2007 sur la base de l'agence fédérale éponyme.

    Lire aussi:

    Premières dégradations à Paris en marge de la manifestation du 5 décembre - images
    Un policier frappé lors d’un contrôle pendant que les amis de l’agresseur filment la scène
    En continu: Un peu moins de 500.000 personnes ont manifesté en région pour ce 5 décembre, selon la police - images
    Tags:
    bombe, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik