Ecoutez Radio Sputnik
    Tsotshua Lonchi André

    La Russie est «le nouvel Eldorado»: un entrepreneur africain incite ses compatriotes à découvrir le pays

    © Sputnik .
    Russie
    URL courte
    Sommet Russie-Afrique (2019) (37)
    8374
    S'abonner

    Arrivé il y a plus de dix ans en Russie comme touriste, Tsotshua Lonchi André a pris la décision de s’y installer à titre permanent et de lancer son propre business. Participant au forum Russie-Afrique, il a parlé à Sputnik de ses premières années dans le pays et de la création de son agence de voyage, Lontchi Saah Travel.

    Non seulement il a appris le russe, mais il a également créé sa propre agence de voyage et s’est mis à importer du café et d’autres produits. Tsotshua Lonchi André, directeur général de Lontchi Saah Travel, a accordé un entretien à Sputnik dans lequel il donne sa vision du pays où il vit depuis plus d’une décennie.

    Obtenir la citoyenneté russe

    En dépit de tous les stéréotypes sur la Russie qu’il entendait, Tsotshua Lonchi André a décidé d’aller la visiter il y a déjà plus de dix ans. Trouvant ses habitants accueillants et ouverts, ce qui l’a «beaucoup marqué», il a voulu y rester.

    «Et quand je suis resté, c’était un peu difficile au début, parce qu’en Russie il faut parler russe […]. Donc je me suis engagé à apprendre le russe […], et ensuite je me suis lancé dans les procédures administratives […]. D’abord j’ai commencé par un permis de résidence de trois ans, j’ai déposé tous les documents qu’il fallait, et après deux mois on m’a délivré mon permis de résident pour trois ans.»

    Par la suite, Tsotshua Lonchi André a monté le dossier nécessaire pour obtenir le droit de rester 5 ans sur le territoire et l’a aussi obtenu. La délivrance du passeport attestant de la citoyenneté russe fut l’étape suivante.

    Importation de café

    Après réception du précieux document, l’interlocuteur de Sputnik a lancé son business. Il a commencé par l’importation de café, de cacao, d’huile de cacao, d’huile de coco, d’huile d’avocat en provenance d’Afrique et de République dominicaine.

    «J’ai décidé de créer ma société parce que j’ai vu que les Russes consommaient beaucoup de café africain, de cacao et d’autres produits […]. Le marché russe est important et les Russes ont un énorme pouvoir d’achat», a-t-il expliqué.

    L’entrepreneur africain va même plus loin, qualifiant la Russie de «nouvel Eldorado».

    «C’est le nouvel Eldorado dans plusieurs secteurs […]. Et beaucoup de personnes pensent que la Russie c’est un pays. Non, la Russie ce n’est pas un pays, la Russie c’est un continent» parce que parfois il faut «faire 8 heures de vol pour arriver dans une autre ville», a souligné Tsotshua Lonchi André.

    Accompagnement d’étudiants africains

    Le deuxième projet de l’interlocuteur de Sputnik est l’agence de voyage Lontchi Saah Travel. Le but de sa société est de «montrer l’image propre de la Fédération de la Russie», d’expliquer «la réalité et la modalité» pour tous ceux qui entreprennent d’y venir, en particulier les étudiants, pour leur permettre de «bénéficier des avantages et opportunités que la Russie accordent aux étrangers».

    «Et il y a des parents qui m’ont déjà fait confiance […]. Nous avons des représentants dans certains pays africains: au Cameroun, en République démocratique du Congo, en Côte d’Ivoire, en Guinée-Bissau, en Centrafrique», a-t-il énuméré.

    Dans de brefs délais, sa société compte couvrir tous les pays africains, a précisé l’entrepreneur, qui affirme avoir appris à connaître très profondément la Russie pendant ces 10 ans.

    Selon lui, l’agence accompagne tous ceux qui viennent avec Lontchi Saah Travel pendant leurs études et, à la fin de leur formation, les étudiants seront capables soit de créer leur propre société, soit de représenter une société russe en Afrique.

    Dossier:
    Sommet Russie-Afrique (2019) (37)
    Tags:
    business, Afrique, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik