Ecoutez Radio Sputnik
    RDS-1, la première bombe atomique soviétique

    Création de la bombe atomique en URSS: Moscou déclassifie des infos sur des participants étrangers

    © Sputnik . Sergey Mamontov
    Russie
    URL courte
    8372
    S'abonner

    La compagnie publique russe Rosatom a publié des documents déclassifiés relatifs aux spécialistes allemands ayant travaillé sur l’arme atomique en Allemagne hitlérienne, puis, après la guerre, qui se sont rendus en URSS et ont participé au développement de la première bombe atomique soviétique.

    En prévision du 75e anniversaire de la branche atomique russe, lequel sera célébré en août 2020, la compagnie Rosatom a publié sur le site «Histoire de Rosatom» des fac-similés des formulaires remplis par les scientifiques allemands qui avaient développé la bombe atomique en Allemagne nazie et s’étaient retrouvés en Union soviétique après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

    À la fin du conflit, le IIIe Reich possédait en effet le potentiel indispensable pour créer une arme nucléaire. En 1945, lorsque l’Armée rouge est entrée à Berlin, les dirigeants soviétiques ont ordonné de rechercher des spécialistes allemands en la matière, ainsi que des équipements industriels et de laboratoire.

    Certains spécialistes qui se trouvaient sur le territoire contrôlé par les troupes soviétiques ont été invités à se rendre en URSS pour y créer le projet atomique soviétique. Au total, plus de 300 Allemands, membres de famille compris, y sont partis.

    Une invitation qui a aidé les chercheurs à survivre

    Les scientifiques se sont souvenus par la suite que cette invitation en Union soviétique les avait aidés à survivre face au chômage et à la famine régnant dans l’Allemagne d’après-guerre. En URSS, ils ont travaillé, ont été rémunérés et ont vécu dans des conditions relativement confortables. Plus tard, dans les années 1950, ils sont rentrés chez eux, en RDA ou en RFA.

    Rosatom a publié les formulaires de six de ces spécialistes allemands: le prix Nobel Gustav Hertz, Nikolaus Riehl, Manfred von Ardenne, Peter Thiessen, Heinz Pose et Robert Depel.

    Contribution allemande au nucléaire

    Gustav Hertz a mis au point la méthode de la séparation isotopique par diffusion qui a servi de base pour la technologie d’enrichissement de l’uranium par diffusion gazeuse.

    Nikolaus Riehl a d’abord travaillé sur l’uranium-métal pur, puis sur l’effet de la radiation sur les organismes vivants. Manfred von Ardenne a participé au développement des méthodes d’enrichissement de l’uranium dans des centrifugeuses gazeuses et à la mise au point d’une puissante source d’ions pour le spectromètre de masse.

    Retour en RDA

    Peter Thiessen a étudié les méthodes de fabrication des filtres tubulaires pour l’enrichissement de l’uranium par diffusion gazeuse. Heinz Pose a étudié les processus dans les réacteurs nucléaires et Robert Depel a organisé la production de l’eau lourde.

    Dans les années 1950, les six scientifiques allemands sont rentrés en RDA.

    Tags:
    armes nucléaires, chercheurs, RDA, URSS
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik