Russie
URL courte
201068
S'abonner

Le profil de Vladimir Poutine, à l'époque où il travaillait au KGB, a été rendu public lors d'une exposition de documents soviétiques déclassifiés aux archives centrales de Saint-Pétersbourg. Ces dossiers le décrivent comme un «employé responsable, discipliné et consciencieux» se distinguant par son niveau de sécurité morale.

À l’occasion de leur 90e anniversaire, les Archives centrales des documents historiques et politiques de Saint-Pétersbourg ont dévoilé des documents sur les hauts responsables de la Russie et de la ville, dont le profil de l'actuel Président Poutine au KGB, en poste dans l’institution dès 1975, dressé par le Komsomol, organisation de jeunesse du Parti communiste de l’Union soviétique.

Les documents sont présentés dans une exposition. Selon ces fichiers, M.Poutine s’est montré comme un «employé responsable, discipliné et consciencieux», ayant de l’autorité auprès de ses collègues et se distinguant par son niveau de sécurité morale.

«Le camarade V.V. Poutine élève constamment son niveau idéologique et politique. Activement engagé dans le réseau d'études du parti. Il améliore constamment ses compétences professionnelles», indique le document.

Pendant son temps libre, M.Poutine faisait du sport, note le profil, mentionnant la passion du futur dirigeant du pays pour les arts martiaux, tels le judo et le sambo. Il indique également qu’il est «maître du sport de l'URSS» dans ces catégories et champion de Leningrad en 1976. Poutine détient également une ceinture noire de karaté.

L’exposition présente également des formulaires remplis par le Président russe, alors membre du Komsomol.

Vladimir Poutine, âgé de 67 ans, est devenu Président de la Russie en 2000, après avoir dirigé le FSB, successeur du KGB soviétique.

Lire aussi:

Covid-19 en Île-de-France: «On assiste à une inversion de l'épidémie»
Maroc: ce mal criminel attaque les enfants dans un silence de plomb
Rouen: sept policiers hors service agressés par une vingtaine de jeunes individus
Tags:
KGB, Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook