Russie
URL courte
3652
S'abonner

Lors d’une attaque à l’arme à feu dans le sud-ouest de Moscou, le directeur du Centre de la lutte contre l’extrémisme de la République russe d'Ingouchie a été tué, ainsi qu’une autre personne, selon le Comité d’enquête de Russie.

Le directeur du Centre de la lutte contre l’extrémisme de la République d'Ingouchie (Caucase russe), Ibrahim Eljarkiev, a été tué à Moscou ce samedi 2 novembre, selon le Comité d'enquête de Russie.

«Une action pénale a été lancée suite au meurtre de deux personnes dans le sud-ouest de Moscou, dont le directeur du Centre de la lutte contre l’extrémisme de la république russe d'Ingouchie», a déclaré le service de presse du Comité.

Auparavant, il avait été communiqué qu’une personne avait tiré contre les deux hommes dans le sud-ouest de Moscou. Selon un enregistrement de vidéosurveillance mis en ligne sur les réseaux sociaux, le tireur a attendu que la victime sorte de la voiture. Il a d’abord tué un autre homme qui descendait du véhicule puis Ibrahim Eljarkiev, en leur tirant dessus à plusieurs reprises à une très courte distance.

​Une source ayant requis l’anonymat a indiqué à l’agence de presse RIA Novosti que la seconde victime était le frère du responsable ingouche.

Le tireur n’a pas été encore interpellé, selon le service de presse de la direction de la police de Moscou.

Les enquêteurs sont actuellement sur les lieux pour récolter les informations des caméras de surveillance et interroger les témoins. Une enquête a été ouverte pour le meurtre des deux personnes.

«Les policiers sont à la recherche d’un suspect dans les tirs contre les deux hommes. [...] L’incident s’est déroulé rue de l’Académicien Anokhine, 2, bâtiment 1. La police a reçu un appel à 18h30», apprend-on du service de presse de la police.

Lire aussi:

«Wallah tu vas plus rigoler»: une femme violemment agressée par un individu dans le métro de Paris – vidéo
Un chien abandonné et attaché à une cage avec ses chiots retrouvé sur la route – photos
Un astéroïde géant fonce vers la Terre, un chercheur indique quelles peuvent en être les conséquences
Tags:
Russie, Moscou, morts, attaque, police
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik