Russie
URL courte
1291
S'abonner

Des spécialistes sont prêts à embarquer dès mardi les 50 derniers bélugas enfermés dans des enclos dans l’Extrême-Orient russe pour les transporter ensuite vers le lieu où ils seront remis en liberté, a appris Sputnik auprès de l’Institut fédéral russe de recherche sur les pêches et l'océanographie (VNIRO).

Les préparatifs visant à relâcher les 50 derniers bélugas, qui sont toujours entassés dans des bassins de le territoire du Primorié, sont terminés, et des spécialistes s’apprêtent à embarquer les animaux mardi.

«Les scientifiques du VNIRO, en coopération avec des vétérinaires et des formateurs, ont examiné les cuves préparées pour les bélugas sur les bateaux. L’embarquement devrait commencer demain [mardi ,ndlr]», a indiqué à Sputnik Alexeï Smorodov, porte-parole du VNIRO, avant d’ajouter que des vétérinaires devraient examiner les animaux encore une fois avant le début de l’opération.

Un expert de Greenpeace Russia a également confirmé à Sputnik que les bateaux étaient prêts à transporter les animaux.

«Prison aux baleines»

Greenpeace a attiré l'attention sur le sort d’orques et de bélugas dans l’Extrême-Orient russe en octobre 2018, en déclarant que la vente illégale à la Chine de 13 orques, inscrites dans le Livre rouge des espèces menacées, était en préparation. Le problème a attiré l'attention de l'opinion internationale, y compris des acteurs Leonardo DiCaprio et Pamela Anderson. L'administration du Président russe a décidé de gérer directement ce problème. Une enquête a été ouverte pour pêche illégale et maltraitance d'animaux.

Lors d'une session de questions-réponses à la télévision, Vladimir Poutine a annoncé que la remise à l'eau de ces mammifères marins commencerait à la mi-juin. Par la suite, le ministre russe de l'Environnement, Dmitri Kobylkine, a affirmé que les autorités n’envisageaient pas d’autoriser la pêche à la baleine dans les eaux russes en 2020.

Les animaux sont remis en liberté par petits groupes depuis le 27 juin vers le cap Perovski, dans le territoire de Khabarovsk, où ils sont transportés par véhicules terrestres et par bateaux. Un groupe de 11 bélugas a été relâché le 23 octobre.

Lire aussi:

Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
La police militaire russe arrête un convoi de blindés US dans le nord-est de la Syrie
Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
En continu: L'armée israélienne nie être entrée dans Gaza après avoir annoncé le contraire
Tags:
Greenpeace, prison, baleine, bélugas
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook