Russie
URL courte
2520017
S'abonner

La Marine russe compte se doter d’un grand porte-avions qui aura un déplacement supérieur à celui de son unique croiseur porteur d’avions, l’Amiral Kouznetsov. Plusieurs projets sont déjà à l’étude, a annoncé à Sputnik un représentant de l’industrie de défense russe.

Le concept du nouveau porte-avions russe envisage un déplacement allant jusqu’à 70.000 tonnes et qui coûtera entre 300 et 400 milliards de roubles (4,2-5,6 milliards d’euros), a appris Sputnik d’une source au sein de l’industrie de défense russe.

«Lors des récentes réunions des représentants de l’industrie de défense et du commandement de la Marine russe, nous avons décidé que le déplacement optimal du nouveau porte-avions russe serait de 65.000 à 70.000 tonnes», a indiqué l’interlocuteur de Sputnik.

Toujours d’après ce dernier, il existe plusieurs projets de ce navire mais, pour l’instant, le ministère de la Défense n’a pas fait son choix.

Lamantin

En 2019, le bureau d’études Nevskoe (NDB) de Saint-Pétersbourg a présenté son projet de porte-avions, baptisé Lamantin (projet 11430E), lors d’un salon naval international.

D’un déplacement de 80.000 à 90.000 tonnes, ce navire peut embarquer jusqu’à 60 avions et hélicoptères, ainsi que de 6 à 10 drones, d’après la source.

Chtorm

Le Centre scientifique Krylov de Saint-Pétersbourg a, pour sa part, élaboré le projet du porte-avions 23000E Chtorm («Tempête», en russe), d’un déplacement de 80.000 à 90.000 tonnes et long de 300 mètres.

Porte-avions du projet 23000E Chtorm
© Photo. sdelanounas.ru
Porte-avions du projet 23000E Chtorm

Ce bâtiment de guerre pourra transporter jusqu’à 90 aéronefs, y compris des drones.

Un seul navire porteur d’avions ne suffit pas

La Marine russe ne possède qu’un seul navire porte-avions, le croiseur lourd Amiral Kouznetsov, mis en service en 1991, à l’époque de l’URSS. Ce bâtiment, qui peut embarquer 28 avions et 24 hélicoptères, selon le site du ministère russe de la Défense, subit des travaux de réparation et de modernisation qui devraient durer jusqu’en 2020.

Le ministère russe de la Défense insiste depuis des années sur la nécessité de construire un nouveau porte-avions, mais la réalisation d’un tel projet ne sera possible qu’après la fin de l’actuel Programme national d’armement, en 2029. Celui-ci ne prévoit pas de fonds pour les travaux de conception et de construction d’un porte-avions, selon la source de Sputnik.

Les spécialistes mettront à l’épreuve les technologies requises pour créer un nouveau porte-avions russe lors de la construction de deux navires universels de type Mistral, qui seront mis en chantier en 2020 à Kertch, a précisé le représentant de l’industrie de défense.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
Saint-Pétersbourg, 23000E Chtorm (porte-avions), Marine russe, Russie, Admiral Kouznetsov (porte-avions), porte-avions
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook