Russie
URL courte
0 68
S'abonner

Alors que le parquet réclamait une peine de quatre ans ferme contre Egor Joukov, le tribunal a rejeté cette demande en le condamnant à une peine de trois ans avec sursis. L’étudiant et blogueur avait été interpellé en juillet à Moscou lors d’une manifestation pour la transparence des municipales.

Un tribunal de Moscou a condamné ce vendredi 6 décembre à trois ans de prison avec sursis l’étudiant et blogueur Egor Joukov pour incitation à l’extrémisme. Le parquet réclamait quatre ans ferme, mais une peine moins lourde a été rendue.

Étudiant de la Haute école d'économie (HSE) de Moscou, Egor Joukov a été arrêté le 27 juillet lors d’une manifestation non-autorisée en soutien aux candidats indépendants aux municipales puis poursuivi pour participation à des troubles. Cette affaire a été abandonnée par les enquêteurs, lesquels ont par la suite engagé contre lui des poursuites pour incitation publique à l'extrémisme en raison du contenu de certaines de ses vidéos publiées sur YouTube. Des accusations que le blogueur a réfutées. Début septembre, Egor a été assigné à résidence, initialement jusqu’au 27 décembre.

Ce vendredi, le tribunal lui a par ailleurs interdit de réaliser pendant deux ans des activités liées à l'administration de sites Internet.

L’affaire a été largement médiatisée en Russie, plusieurs personnalités publiques, dont des acteurs et des musiciens ayant pris sa défense.

Municipales sous tension

Cet été, les Moscovites sont descendus dans la rue à plusieurs reprises pour réclamer plus de transparence pour les élections municipales. Plusieurs procédures, pénales et administratives, ont été ouvertes à l’encontre des leaders de l’opposition «pour entrave au travail des commissions électorales». À l’issue du scrutin, le pouvoir a subi un revers au Parlement de Moscou, où il a perdu environ un tiers de ses sièges.

Lire aussi:

Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Déplacement de Macron à Versailles: des manifestants repoussés par les forces de l’ordre - vidéos
«J’ai le sida, tu vas crever»: avant d’être filmé au sol, ce manifestant aurait craché sur le policier qui l’a frappé
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
tribunal, Moscou, justice, manifestation, élections municipales, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik