Russie
URL courte
2710
S'abonner

Dans l’incapacité de quitter les lieux en raison d’un décembre anormalement chaud, plus de 50 ours polaires restent près d’un village à l'extrémité nord-est de la Russie où ils peuvent trouver de la nourriture. Pour prévenir toute rencontre avec des habitants, les autorités locales ont mis en place des patrouilles.

56 ours polaires errent dans les environs d’un village dans la région de la Tchoukotka, située à l'extrémité nord-est de la Russie, en raison du temps anormalement chaud qui les empêche de quitter les environs par la glace qui n'est pas encore assez solide, rapporte le Fonds mondial pour la nature (WWF) de Russie.

«Si la glace était assez forte, les ours, ou du moins certains d'entre eux, seraient déjà partis en mer, où ils chassent le phoque. En attendant, ils vont chercher de la nourriture le long de la côte. Les ours aiment aussi se rendre dans les villages pour voir comment les gens y vivent et chercher de la nourriture», explique Mikhaïl Stishov, gestionnaire de projet pour la biodiversité de l’Arctique au WWF Russia.

Les mesures de sécurité

Quant aux autorités, elles ont décidé de mettre en place des patrouilles avec la participation de gardes-frontières, de policiers et de bénévoles. Elles font le tour du village, du jardin d’enfants et de l’école pour prévenir d’éventuelles rencontres entre les habitants et les ours.

Dans le village, tous les événements publics ont été annulés. Les autorités ont averti les habitants des mesures de sécurité via les réseaux sociaux et les messageries instantanées. Des circulaires avec des numéros d’urgence ont également été affichées dans les lieux publics. Si les animaux approchent du village, ils seront repoussés par des fusées de détresse.

Lire aussi:

Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Déplacement de Macron à Versailles: des manifestants repoussés par les forces de l’ordre - vidéos
«J’ai le sida, tu vas crever»: avant d’être filmé au sol, ce manifestant aurait craché sur le policier qui l’a frappé
Tags:
ours, Tchoukotka, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik