Russie
URL courte
8431
S'abonner

Des tests récents confirment que les États-Unis ont développé des missiles interdits par le Traité FNI avant d’en sortir, a fait savoir le ministre russe de la Défense, ajoutant que la Russie ne se laissera pas entraîner dans la course aux armements.

Intervenant lors d’une réunion annuelle des responsables du ministère russe de la Défense avec la participation de Vladimir Poutine, Sergueï Choïgou a annoncé que les États-Unis avaient développé des missiles interdits par le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) avant de s’en retirer.

«Les tests de missiles à portée intermédiaire effectués par le Pentagone en août et en décembre confirment que les États-Unis ont développé des systèmes de missile interdits par le Traité FNI lorsque ce dernier était en vigueur», a rappelé le ministre.

Il a ajouté que la Russie réarmait ses troupes sans se laisser entraîner dans la course aux armements, mais en tenant compte des menaces.

Réarmement sans se laisser entraîner dans la course aux armements

Il a indiqué que la Russie occupait la 8e place au monde quant aux dépenses militaires et qu’elle reculerait à la 9e position l’année prochaine et que le budget alloué à la défense resterait sensiblement le même.

«Sans se laisser entraîner dans la course aux armements, mais en prenant en considération les menaces, le ministère de la Défense et le complexe industriel de défense ont poursuivi l’exécution des plans fixés par le chef suprême des armées concernant le rééquipement des forces armées et le perfectionnement de leur qualité», a indiqué le ministre.

Disparition du Traité FNI

La Russie a suspendu sa participation au Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) en réponse à sa rupture unilatérale par les États-Unis le 2 août 2019.

Signé en 1987, le Traité FNI visait notamment à démanteler les missiles à portée intermédiaire (de 500 à 5.500 kilomètres) des États-Unis et de l'URSS.

Donald Trump s’est déclaré prêt à signer un nouveau traité avec la Russie à condition que la Chine soit elle aussi inclue dans les accords.

La Russie s’est aussi déclarée prête à prolonger le traité de réduction des armes stratégiques nucléaires New Start avec les États-Unis avant la fin de l’année, car après la rupture du Traité FNI, il s’agit du dernier traité de contrôle toujours en vigueur.

Lire aussi:

Covid-19: Boris Johnson transféré aux soins intensifs
Plus de 800 morts dus au Covid-19 en France en 24h - vidéo
La Russie a élaboré un schéma de traitement en cas de forme grave du Covid-19
Tags:
New START (Traité de réduction des armes nucléaires), Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), Sergueï Choïgou
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook