Russie
URL courte
11200
S'abonner

Le bureau moscovite de l’organisation d’Alexeï Navalny, le Fonds de lutte contre la corruption, a été perquisitionné ce 26 décembre. L’opposant russe a démenti les informations sur d’éventuels interpellés.

Des perquisitions ont eu lieu dans le bureau de l'organisation à but non lucratif Fonds de lutte contre la corruption (FBK) à Moscou, a déclaré sur Twitter sa porte-parole Kira Iarmych.

«Des avocats sont restés dans [le bureau du] FBK, une perquisition est en cours», a-t-elle écrit, annonçant également la détention d'Alexeï Navalny, propriétaire du FBK.

Il dément son interpellation

À son tour, l’opposant a lui-même déclaré que les perquisitions n’avaient conduit à aucune interpellation.

«Dernières informations: il n’y a pas d’interpellés. J’ai simplement été traîné hors du bureau (pour une raison quelconque)», a-t-il écrit, ajoutant que les couloirs où se trouvent les bureaux du FBK sont bloqués.

Une affaire de blanchiment d’argent

Le Comité d’enquête de Russie a intenté une affaire pénale contre le FBK sur la base de fichiers de la police concernant le blanchiment d’environ un milliard de roubles (près de 14 millions d’euros).

D’après l’enquête, de janvier 2016 à décembre 2018, «les personnes ayant trait aux activités de l’organisation sans but lucratif FBK, y compris ses employés, ont reçu de la part de tiers une grosse somme d’argent qui a été obtenue par voie criminelle à leur intention».

Le FBK «agent de l’étranger»

En octobre dernier, l’organisation anticorruption de M.Navalny a été classée comme «agent de l'étranger». La mesure, qui soumet le Fonds à une surveillance accrue, a été prise suite à une enquête du ministère de la Justice.

Lire aussi:

Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
Un jeune homme tué à coups de couteau et de tesson de bouteille dans le métro de Lyon
Appelés pour des cris et des insultes provenant d’un appartement, les policiers découvrent une drôle de situation
Tags:
blanchiment d'argent, Fondation anti-corruption, perquisition, Moscou, Alexeï Navalny
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook