Russie
URL courte
6382
S'abonner

Les touristes allemands, chinois, italiens et français sont ceux qui visitent le plus la capitale russe. Telle est la conclusion du Comité du tourisme de Moscou, basée sur le nombre de réservations dans les hôtels de la ville. Ceux-ci affichent un taux d’occupation de près de 95% pendant les vacances du Nouvel An.

Les touristes allemands, chinois, italiens et français séjournent le plus souvent dans les hôtels du centre de Moscou pour le Nouvel An, a rapporté le Comité du tourisme de Moscou.

«Le plus grand nombre de touristes étrangers à avoir réservé des hôtels dans le centre de Moscou pour la période du 28 décembre au 10 janvier 2020 est venu d'Allemagne, de Chine, d'Italie et de France. Si on parle des pays voisins, la plupart des touristes sont venus de Biélorussie», a indiqué le service de presse du Comité.

Selon ce dernier, les hôtels de Moscou sont remplis à près de 95% pendant les vacances du Nouvel An. Dans certains situés au centre de la capitale, le taux atteint les 100%.

Taux comparable à l’Europe

Le taux d'occupation moyen annuel des hôtels de Moscou serait de 77%, ce qui est comparable à celui d'Amsterdam, de Londres et de Paris. Le comité a expliqué que le calendrier des nombreux événements locaux a un impact positif sur celui-ci. Ces dernières années, la saisonnalité a ainsi presque disparu, ce qui permet aux établissements d’être rentables tout l’année.

Le Comité a rappelé que lors des vacances du Nouvel An, la grande attraction pour les touristes et les habitants de Moscou sera le festival d'hiver Journey to Christmas, lequel se déroule du 13 décembre au 12 janvier dans différentes parties de la ville.

Lire aussi:

Nagui accusé d’être le responsable des mutilations de chevaux
Une explosion suivie d'un incendie dans le sud du Liban aurait fait des blessés – images
Chevaux mutilés: trois nouvelles victimes dans le Rhône
«P*** en jupe»: elle est frappée par trois hommes à Strasbourg à cause de sa tenue - photo
Tags:
tourisme, Nouvel An, Moscou, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook