Russie
URL courte
0 502
S'abonner

Des orques et des bélugas libérés en novembre dernier de la «prison aux baleines», dans l’Extrême-Orient russe, s’adaptent progressivement à leur liberté retrouvée, indiquent des scientifiques.

Les puces que portent des cétacés relâchés il y a deux mois des enclos dans l’Extrême-Orient russe témoignent que les animaux s’éloignent de plus en plus de leur ancienne «prison».

«Les puces que nous avons mises sur les animaux avant de les relâcher sont toujours sur eux bien que certaines orques les aient arrachées, se trouvant apparemment au sein de leurs familles. Les données des puces qui fonctionnent signalent que les orques ont commencé à migrer des îles Chantar, dans la mer d’Okhotsk, vers des latitudes sud», indique un communiqué de l’Institut fédéral russe de recherche sur les pêches et l'océanographie (VNIRO).

Selon le VNIRO, une orque a déjà dépassé de 1.800 kilomètres sa zone de chasse d'été près des îles Chantar et se trouve maintenant au sud de l'île japonaise d’Hokkaido. Une autre se déplace également vers le sud-est et est maintenant arrivée au large de l'île de Paramouchir qui fait partie de l'archipel des Kouriles.

Une partie des bélugas relâchés dans le golfe de Sakhaline migrent vers les îles Chantar où d’habitude ils passent l’hiver. Le dernier groupe de bélugas, qui avaient été relâchés dans la mer du Japon près de la réserve Lazovsky, s'est dispersé le long de la côte du territoire du Primorié.

«Prison aux baleines»

Le 10 novembre 2019, des spécialistes russes ont libéré les derniers cétacés entassés dans des bassins dans l'Extrême-Orient russe. Ces enclos situés près de Nakhodka ont été baptisés de «prison aux baleines» en février 2019 après la diffusion de photographies de 11 orques et 93 bélugas qui y avaient été enfermés depuis des mois pour être vendus à l'étranger. Ces informations ont suscité une vague de protestations, attirant l’attention de l'opinion internationale, y compris des acteurs Leonardo DiCaprio et Pamela Anderson.

Une enquête a été ouverte pour pêche illégale et maltraitance d’animaux. La remise à l'eau de ces mammifères marins avait été annoncée à la mi-juin lors d'une session de questions-réponses de Vladimir Poutine à la télévision. Elle avait débuté le 27 juin.

Le ministre russe de l'Environnement, Dmitri Kobylkine, a par la suite affirmé que les autorités n’envisageaient pas d’autoriser la pêche à la baleine dans les eaux russes en 2020.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
L'Italie enregistre son pire bilan de morts en 24 heures depuis le début de l'épidémie
Tags:
Russie, Extrême-Orient, bélugas, orques, baleines
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook