Russie
URL courte
42125391
S'abonner

Un refuge de l’île de Sakhaline a confié l’un de ses chiens préférés à un couple qui avait besoin d’un animal pour monter la garde de la maison. Mais c’est un tout autre destin qui a été réservé au canidé… mangé. Le refuge a l’intention d’intenter une affaire pénale.

Après avoir confié l’un de leurs chiens préférés à un couple, les membres du personnel d'un refuge situé sur l’île de Sakhaline, à l’extrémité nord-est de la Russie, ont appris que l’animal, répondant au nom de Nika, avait servi à un repas, ont fait savoir des médias russes.

L’homme et la femme ont déclaré qu’ils voulaient un animal jeune et de grande taille pour qu’il monte la garde de la maison de leur grand-père.

«Ils sont entrés et Nika les a tout de suite repérés. Elle s’est approchée et a commencé à se frotter contre eux. Après avoir fait un tour dans le refuge, l’homme et la femme, un couple correct, sont revenus vers Nika et ont décidé d’arrêter leur choix sur elle. Ils étaient sous le charme», a raconté la directrice du refuge.

Comme le chien devait monter la garde d’une maison, il devait être assez grand, replet et jeune. Nika répondait à ces critères.

Départ de Nika du refuge

Les nouveaux propriétaires devaient envoyer le soir même des photos de l’animal au refuge. Mais ils ont disparu.

«Nous avons remis en tout 437 animaux à leurs nouveaux propriétaires. Nous signons un accord avec chacun. Le document mentionne le nom, l’adresse, les données de la carte d’identité et contient la description de l’animal», a expliqué une volontaire du refuge.

Sans nouvelles de Nika, des membres du personnel sont partis à sa recherche, mais l’adresse s’est avérée fausse.

La vérité

Ce sont des voisins qui les ont aidés.

«Il est inutile d’aller voir ailleurs. Ils ont mangé le chien […] J’ai découvert une cuvette pleine de sang. Ils ont fait griller la viande à la poêle. La cuisson de la soupe n’était pas encore achevée», a témoigné la volontaire.

La femme qui a adopté l’animal n’a même pas cherché à nier que c’était Nika. Elle a raconté qu’elle ne voulait pas tuer le chien, et que c’est un ami qui l’avait fait alors qu’elle était sortie, ont précisé les médias.

Arrivée sur les lieux, la police a établi les documents nécessaires. Et c’est tout. Aujourd’hui, la direction du refuge fait appel aux défenseurs des droits des animaux et aux autorités locales. Elle a également l’intention d’intenter une affaire pénale et de demander une peine sérieuse pour le couple.

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Tags:
chiens, refuge, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook