Russie
URL courte
Gazoduc Nord Stream 2 (273)
3302
S'abonner

Dans une grande interview accordée à Sputnik, l’ambassadeur russe auprès de l’UE a évoqué, entre autres, la possibilité d’augmenter les paiements en euros dans les échanges bilatéraux, ainsi que l’avenir du Nord Stream 2 et les contradictions entre l’Europe et les États-Unis.

Dans un entretien avec Sputnik, le représentant permanent de la Russie auprès de l’Union européenne Vladimir Tchijov a signalé que face au dollar qui reste une arme puissante pour les États-Unis, l’Union européenne a déclaré son envie d’accroître les paiements en euros dans les échanges avec ses partenaires.

Il a notamment indiqué que la Russie et l’Union européenne menaient des discussions sur l’augmentation des paiements en euros et en roubles.

«Ce sujet est débattu, y compris au niveau des dirigeants du gouvernement russe et de la Commission européenne. Nous menons un dialogue et la part des transactions en euros augmente graduellement», a-t-il détaillé.

M.Tchijov a rappelé à ce titre que dans certains secteurs, notamment le pétrole, les paiements se faisaient traditionnellement en dollars.

«Tout n’est pas si simple, même malgré une volonté réciproque des parties. D’autant plus que les grandes sociétés énergétiques européennes ne sont pas trop enclines à passer aux paiements en euros», a-t-il expliqué.

L’UE face aux États-Unis

Vladimir Tchijov a également rappelé que les relations entre l’Union européenne et les USA traversaient une période difficile.

«Nous constatons que la liste des contradictions entre l’Europe au sens large du terme et les États-Unis s’est agrandie ces derniers temps. Je ne dirais pas que c’est particulièrement lié à la personne du Président américain en exercice, comme beaucoup tentent souvent de le présenter», a-t-il noté.

Fin de la construction du Nord Stream 2

Il a évoqué l’avenir de la construction du gazoduc Nord Stream 2.

«À mon avis, le lancement du gazoduc est une question technique», a-t-il assuré.

Le Congrès américain a adopté des sanctions contre le Nord Stream 2 lors du vote mi-décembre du budget Défense pour l'année fiscale 2020. Le groupe suisse Allseas, qui participait à la pose des tubes en mer Baltique, a été contraint de rappeler ses bateaux en raison des restrictions de Washington.

Vladimir Poutine a toutefois déclaré que le gazoduc serait mis en service au premier trimestre 2021, au plus tard, et que la Russie terminerait la réalisation du projet seule, sans partenaires étrangers.

Dossier:
Gazoduc Nord Stream 2 (273)

Lire aussi:

Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un commerçant de Nîmes interdit l’entrée de son magasin aux femmes voilées
Un gardien égorgé par un détenu djihadiste, le Maroc sous le choc
Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Tags:
Vladimir Tchijov, Union européenne (UE), Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook