Russie
URL courte
4412
S'abonner

L’assistant du Président russe Vladislav Sourkov quitte son poste, selon un décret qui est entré en vigueur dès ce mardi 18 février, et sera remplacé dans ses fonctions par le chef adjoint de l’administration présidentielle Dmitri Kozak.

Vladimir Poutine a libéré de ses fonctions d’assistant du Président Vladislav Sourkov. Le décret approprié, qui est publié sur le site officiel du chef de l’État, entre en vigueur dès le jour de sa signature.

Le directeur du Centre des conjonctures politiques, Alexeï Tchesnakov, avait précédemment déclaré que Vladislav Sourkov avait quitté son poste à la suite du changement de politique sur l’axe ukrainien.

Le porte-parole du Président, Dmitri Peskov, a qualifié pour sa part cette affirmation d’avis personnel tout en confirmant aux journalistes que les fonctions de responsable chargé des questions ukrainiennes au sein de l’administration présidentielle reviendraient au chef adjoint de cette structure, Dmitri Kozak.

Vladislav Sourkov était assistant du Président depuis le 20 septembre 2013 et s’occupait des problèmes relatifs à la situation en Ukraine. Il a notamment participé à des rencontres au format Normandie.

L’Ukraine et les accords de Minsk

Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré dans un communiqué qu’aucun point des accords de Minsk n’avait encore été appliqué, alors que les documents Minsk II ont été signés par les dirigeants de l’Ukraine, de la Russie, de la France et de l’Allemagne il y a cinq ans, le 12 février 2015.

Dans un communiqué publié sur le site du ministère, Moscou a rappelé dans ce contexte que les accords de Minsk constituaient «une base inaltérable pour le règlement du conflit dans le Donbass», mais que, malheureusement, «aucune de ces dispositions n’a encore été pleinement mise en œuvre».

Selon la diplomatie russe, le cessez-le-feu complet n’a pas encore été atteint alors que des matériels militaires restent toujours présents sur la ligne de front. Le Donbass n’a toujours pas obtenu non plus de statut spécial, comme prévu par les accords.

Lire aussi:

Une bagarre entre automobilistes tourne au drame en Seine-Saint-Denis
Elle donne un coup de tête à un agent SNCF à Nantes parce qu’il lui refuse l’accès au quai
Lyon instaure de nouvelles restrictions pour freiner l'épidémie de Covid-19
Nouvelle attaque dans une école maternelle en Chine – vidéo
Tags:
démission, Ukraine, Vladislav Sourkov, Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook