Russie
URL courte
3346
S'abonner

Cinq corps avec des traces qui ressemblent à des morsures de chiens ont été découverts dans une ville en Sibérie ces deux derniers mois, informent des médias russes. Les circonstances de ces morts ainsi que leur raison sont en cours d’investigation.

Au cours des deux derniers mois, cinq corps ont été retrouvés dans la ville russe de Krasnoïarsk, en Sibérie, avec des traces de morsures de chiens, informent des médias russes.

Les habitants se sont déjà plaints à plusieurs reprises d'une meute de chiens errants qui attaquent les gens. Après la découverte du troisième cadavre, des poursuites pénales ont été engagées contre le chef de la Direction des routes, des infrastructures et de l'aménagement de la ville, Ievgueni Petriouck, pour meurtre et négligence envers la sécurité des citoyens.

Cinq morts, la raison n’est pas établie

Depuis début 2020, cinq corps présentant des traces qui ressemblent à des morsures ont été découverts à Krasnoïarsk. Le dernier cadavre, celui d'un homme de 37 ans, a été trouvé mardi 25 février, a indiqué la presse se référant au ministère de l'Intérieur.

La cause exacte des décès n'a pas encore été déterminée. Des examens médicaux sont en cours pour déterminer si les morsures de chiens ont vraiment entraîné la mort.

Différentes opinions

Pourtant, certains habitants de Krasnoïarsk n'ont pas vu de chiens errants dans le quartier de Lénine, où deux attaques ont eu lieu. Ainsi, Svetlana Zagumennikova, responsable de l'organisation de la capture des chiens errants de la ville, affirme qu'elle y est restée pour observation à plusieurs reprises et qu'elle n'en a pas remarqués.

En outre, selon elle, les canidés n'auraient pas pu passer derrière la barrière où deux victimes ont été retrouvées.

«Tout le monde a des blessures caractéristiques et tout le monde est nu. Vous comprenez que les chiens ne peuvent pas déshabiller et enlever les chaussures. Au préalable, toutes les victimes sont des personnes sans domicile fixe», explique la femme.

Mais tous les habitants ne sont pas d'accord avec elle. Ainsi, le 24 février, un résident a publié une vidéo montrant une meute de chiens errants dans une rue de la ville.

«S'ils ne commencent pas à tirer, ils mangeront des gens, à quoi bon les attraper et les relâcher par la suite», a déclaré l'auteur de la vidéo à ngs24.ru.

Au total, selon le parquet, en 2019, les habitants ont déposé près de 7.000 plaintes concernant les chiens errants. Toutefois, selon le ministère public, cité par les médias, l'efficacité des captures dans la ville a été de seulement 4%.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
L'Italie enregistre son pire bilan de morts en 24 heures depuis le début de l'épidémie
Tags:
morts, Russie, attaque, chiens
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook