Russie
URL courte
Le COVID-19 en Europe (261)
1242
S'abonner

Sur fond de pandémie de Covid-19, la Russie réduit à partir de lundi 16 mars les liaisons aériennes avec l’Union européenne, la Suisse et la Norvège. Le nombre de vols avec la France a déjà été réduit.

Dans le contexte de la pandémie du Covid-19, l’organisme opérationnel mis en place en Russie pour lutter contre la propagation du coronavirus a pris la décision de limiter les liaisons aériennes avec les pays de l’Union européenne, la Suisse et la Norvège.

Des restrictions ont déjà été introduites concernant le trafic aérien avec la Chine, l’Iran, la Corée du Sud, la France, l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne.

Les compagnies aériennes russes se sont déjà vues obligées de suspendre de nombreux vols suite aux mesures restrictives imposées par plusieurs États. 

Un seul aéroport pour voler en Europe

Les vols réguliers vers les capitales des pays de l’UE, à Genève et à Oslo, seront effectués uniquement via le terminal F de l’aéroport Chérémétievo de Moscou. Des vols charters seront maintenus pour rapatrier les Russes encore restés dans des pays étrangers. 

Des compagnies aériennes russes, notamment Aeroflot, Rossia, Pobeda, S7 et Utair ont déjà annoncé la suspension de leurs vols vers l'Europe. 

Pandémie du coronavirus

L’Organisation mondiale de la santé a déclaré pandémique l’épidémie du Covid-19. Selon les dernières informations, 157.000 personnes en ont été infectées dans plus de 140 pays. Plus de 6.000 personnes sont décédées et 75.000 ont guéri.

En Europe, l’Italie paie le plus lourd tribut en termes de propagation du virus. Plus de 21.000 cas y ont été recensés et 1.441 malades sont morts.

Dossier:
Le COVID-19 en Europe (261)

Lire aussi:

Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
Christian Estrosi cible Olivier Véran et Jean-Michel Blanquer à propos de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
trafic aérien, Europe, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook