Russie
URL courte
591697
S'abonner

Le moteur de fusée russe RD-180, installé sur le lanceur Atlas, est un véritable «miracle technologique». Ce commentaire élogieux a été lancé sur Twitter par le chef d’United Launch Alliance après avoir révélé que les moteurs en question avaient été achetés à la fin de la guerre froide pour les empêcher de se retrouver en Corée du Nord et en Iran.

Tory Bruno, président d’United Launch Alliance (ULA), entreprise américaine spécialisée dans la fabrication de lanceurs spatiaux, a qualifié le moteur de fusée russe RD-180 de «miracle technologique». Il a publié ce message sur Twitter.

«Le RD180 est un miracle technologique, parfaitement adapté à la mission d'Atlas», a écrit le PDG de la société de vols spatiaux en réponse à un commentaire de Dmitri Rogozine, dirigeant de la holding spatiale russe Roscosmos.

​Sur son compte Twitter, Dmitri Rogozine avait exprimé sa perplexité face au précédent message de Tory Bruno qui avait déclaré que le gouvernement américain leur avait demandé d’acheter ces moteurs de fusée à la fin de la guerre froide afin de les empêcher de se retrouver en Corée du Nord et en Iran.

Développé par la société russe NPO Energomash, le RD-180 est un moteur de fusée à ergols liquides qui propulse le premier étage de la fusée Atlas V.

Dans le contexte de la crise ukrainienne, le Congrès des États-Unis a interdit l'usage militaire de ces moteurs à partir de 2019. En octobre 2018, Energomash avait toutefois remis quatre nouveaux propulseurs RD-180 à la partie américaine.

Lire aussi:

«Les gens ne veulent pas travailler»: au Canada, l’aide d’urgence, trappe à l’emploi?
Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
Marine Le Pen réagit aux propos du Président algérien réclamant des excuses pour la colonisation
Tags:
Atlas V, fusée, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook